1 Jn 4, 11-16 Ne cessons de recevoir ce qui nous est donné

Publié le par Père Jean-Luc Fabre

A l’image de cette chute qui sans cesse donne ce qu’elle reçoit et fait que l’eau coule, coule…

La tonalité est autre, définitivement autre. Le Seigneur est remonté vers son Père. Nous sommes, aujourd’hui, pleinement responsables de la venue de sa présence. Car sa présence peut advenir par l’amour que nous nous échangeons. Voilà ce que nous dit pour l’essentiel ce passage de la première lettre de Saint Jean.

Pouvoir incroyable qui nous est donné, rendre visible Dieu dans nos quotidiens. Le parcours d’initiation réalisé par la liturgie du jour de Pâques à aujourd’hui nous donne de vouloir et de vivre à nouveau selon le projet de Dieu. Alors le mouvement d’amour vers les autres qui peut nous habiter prend une nouvelle consistance. L’amour comme ouverture réciproque de nos êtres pour que le Seigneur puisse venir, se rendre présent, agissant, menant tout à sa perfection…

Aussi, n’ayons pas peur de commencer, d’initier, même petitement, même de manière incertaine. Donnons à l’amour une chance. Osons poser un petit geste, une demande, un acte de foi, un témoignage… Dans ce mouvement, nous trouvons une aide dans le témoignage de Jean et de tous ceux qui nous ont précédés… N’hésitons pas à nous inscrire nous aussi dans cette chaine de témoins… Donnons à Dieu une chance… donnons-lui de pouvoir s’incarner par la relation entre nous

***

1 Jean 4, 11-16 Bien-aimés, puisque Dieu nous a tellement aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres. Dieu, personne ne l’a jamais vu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et, en nous, son amour atteint la perfection. Voici comment nous reconnaissons que nous demeurons en lui et lui en nous : il nous a donné part à son Esprit. Quant à nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé son Fils comme Sauveur du monde.

Celui qui proclame que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu. Et nous, nous avons reconnu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour : qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.

Père Jean-Luc Fabre

[Source image http://edenlove.e.d.pic.centerblog.net/rvx7v9kb.jpg ]

Publié dans Lettre de St Jean