1P 1, 3-9 en ce temps, un guide nous est donné, la joie…

Publié le par Père Jean-Luc Fabre

Une nouveauté radicale s’est manifestée en notre monde, cette nouveauté qui déjà marchait avec nous, les hommes de tous les temps, comme le « Dieu avec nous ». Au petit matin de Pâques, le chemin du Christ Jésus s’est poursuivi et il montre à chacun son propre chemin de vie… Les premiers chrétiens l’ont découvert expérimentalement, ont su s’y adapter et nous donne dans les écrits de nous y adapter nous-mêmes en nos vies.

 

Ce chemin comme tout chemin part d’un lieu pour aller à un autre et donne des repères pour se maintenir sur son tracé… Nous allons vers notre salut, notre héritage, le don de la louange, de la gloire et de l’honneur pour notre Dieu. Nous partons de la résurrection de Jésus Christ qui est, pour nous, renaissance. Les bornes qui nous maintiennent sont : l’espérance qui nous vivifie, la joie qui tressaille en nous et qui nous transfigure, la foi qui nous garde…

 

Relisons avec beaucoup de respect ces quelques lignes de ces premiers chrétiens qui nous enseignent la vie, la manière de la recevoir, qui nous invitent à cheminer avec eux, comme avec l’humanité entière. Accordons-nous avec eux pour bénir Dieu, le Père de Jésus Christ notre Seigneur. Demandons à Dieu de pouvoir humblement marcher avec Lui.

Père Jean-Luc Fabre

1Pierre 1, 3-9 Béni soit Dieu, le Père de Jésus Christ notre Seigneur : dans sa grande miséricorde, il nous a fait renaître grâce à la résurrection de Jésus Christ pour une vivante espérance, pour l'héritage qui ne connaîtra ni destruction, ni souillure, ni vieillissement. Cet héritage vous est réservé dans les cieux, à vous que la puissance de Dieu garde par la foi, en vue du salut qui est prêt à se manifester à la fin des temps. Vous en tressaillez de joie, même s'il faut que vous soyez attristés, pour un peu de temps encore, par toutes sortes d'épreuves ; elles vérifieront la qualité de votre foi qui est bien plus précieuse que l'or (cet or voué pourtant à disparaître, qu'on vérifie par le feu). Tout cela doit donner à Dieu louange, gloire et honneur quand se révélera Jésus Christ, lui que vous aimez sans l'avoir vu, en qui vous croyez sans le voir encore ; et vous tressaillez d'une joie inexprimable qui vous transfigure, car vous allez obtenir votre salut qui est l'aboutissement de votre foi.

Photo http://p9.storage.canalblog.com/95/95/554588/64361497_p.jpg

1P 1, 3-9 en ce temps, un guide nous est donné, la joie…

Publié dans Epître de Pierre