Intention de prière du pape - octobre 2014

Publié le par Père Xavier Jahan

La Paix, don de Dieu, chantier pour l’Homme

DESSIN-la-paix2

Durant ce mois d’octobre, le Pape invite tous les baptisés à prier « Pour que le Seigneur accorde la paix aux régions du monde les plus atteintes par la guerre et la violence. »

La paix n’est-elle pas l’espérance la plus universelle de tout homme et toute femme, quelles que soient sa culture, sa nationalité, sa religion ? Et pourtant cette aspiration semble être la plus décevante, tant le chapelet des guerres qui jalonnent l’histoire de l’humanité semble sans fin !

Mais voilà, le Pape nous appelle particulièrement à prier « pour que le Seigneur accorde la paix »… Ce n’est pas une intention pour que la paix vienne magiquement. Ce n’est pas non plus croire que rien n’est à faire.

Son appel déplace nos réactions et demandes spontanées, trop spontanées. Il attire notre attention sur le véritable enjeu de cette prière à vivre tout au long de ce mois : parler d’abord directement au Seigneur. Non pas de manière abstraite mais pour lui demander d’apporter lui-même la paix dans les lieux les plus atteints par la violence et la guerre.

Cela nous rappelle que la Paix, avant d’être un chantier pour l’homme, est un don de Dieu. Nous voulons donc une paix durable, féconde et non génératrice d’autres guerres ou violences. En ces années de commémoration de la Grande Guerre de 14-18 pensons à l’armistice de 1918 et au traité de Versailles dont tout le monde reconnaît qu’il faisait le lit de la Seconde guerre mondiale. Il nous faut donc d’abord accueillir ce don de Dieu qui n’est autre que le don de lui-même : « La paix soit avec vous ! » ne cesse de dire le Ressuscité quand il est au milieu des disciples, dès le lendemain de la Résurrection.

Le premier lieu à convertir est donc nous-mêmes. «La paix commence en nous-mêmes » aimait à dire Frère Roger de Taizé. Et l’on comprend bien alors que cette paix tant désirée devienne un vrai chantier pour l’homme…

Ce chantier, des hommes et des femmes nous disent comment ils le vivent, très concrètement, sur des terrains très divers : la Terre Sainte (LIEN Témoignage) où nous pouvons désespérer de voir une paix véritable s’installer ; d’autres lieux où des soldats français luttent pour stopper les conflits, et que rencontre régulièrement l’évêque du Diocèse aux Armées, Mgr Ravel. De son côté, Alain Richard, fondateur des cercles du silence,  nous partage son vécu. Jean-Marie, de l’équipe AP, nous fait vivre un petit itinéraire dans la Bible pour nous aider à sentir comment l’aventure biblique ouvre à l’humanité, défigurée par les violences, tout un chemin de conversion. Ou bien Christine qui nous parle de son expérience de formatrice en communication non-violente… Et d’autres articles que vous aurez la surprise de découvrir au cours de vos lectures durant ce mois. Toutes ces contributions ont pour but de vous aider à nourrir votre prière tout au long de ce mois.

Ces hommes et ces femmes sont là pour nous aider à ouvrir les yeux sur ce qui se passe de manière souvent discrète dans notre monde. Ils sont là pour nous aider à ouvrir notre propre cœur dans l’offrande de notre vie pour la réalisation de ce beau défi qui nous dépasse. Il est le cœur même de l’action de Dieu pour le Salut du monde.

Alors oui, ce défi nous engage particulièrement car nous sommes le Corps du Christ envoyé par Dieu aujourd’hui au cœur du monde. Ce Dieu avec qui nous travaillons par l’offrande de notre prière, pour le monde.

Bonne lecture et bon défi !

P Xavier Jahan sj

http://www.prieraucoeurdumonde.net/wp-content/uploads/2014/10/taybeh.jpg

http://www.prieraucoeurdumonde.net/wp-content/uploads/2014/10/taybeh.jpg