2015 Année de la vie consacrée

Publié le par Père Xavier Jahan

2015 Année de la vie consacrée : religieuses, religieux, (r)allumer le feu !

L’Eglise fait de 2015 l’année de la vie consacrée. C’est pourquoi le Pape demande, en ce début d’année de prier particulièrement pour les femmes et les hommes consacrés au Seigneur :

« Prions pour qu’en cette année dédiée à la vie consacrée, les religieuses et les religieux redécouvrent la joie de suivre le Christ et s’engagent avec zèle au service des pauvres.»

Le Pape, dès la première année de son pontificat, attirait notre attention à plusieurs reprises sur l’importance de laisser vivant ce feu du premier amour. Nous pouvons nous souvenir en particulier de sa rencontre avec les Clarisses d’Assise le 4 octobre 2013 “Cela m’attriste quand je vois des religieuses qui ne sont pas joyeuses. Elles sourient peut-être, mais avec le sourire d’une hôtesse de l’air. Pas avec le sourire de la joie, de celle qui vient de l’intérieur. Toujours avec Jésus Christ !”

Pourquoi est-il important que la vie consacrée soit de feu pour tous les chrétiens ? Simplement parce que la vie consacrée est signe pour tous les baptisés. Les religieux sont consacrés à Dieu et livrés aux frères. Ils sont un ferment, un levain pour faire gonfler la pâte de l’humanité, « un don pour un peuple de Dieu en chemin » : pour beaucoup de nos contemporains, la présence de religieux sur leur territoire est source de soutien, notamment par leur témoignage de vie et leur écoute.

Ce que nous, les religieux, vivons n’est que la grâce de notre baptême dans une forme spécifique, certes, mais faite pour rappeler à tous l’importance de ce feu, le feu de l’Esprit. Ce n’est pas sans lien avec les appels permanents du pape à la responsabilité missionnaire de chaque baptisé : être des disciples ardents, c’est-à-dire en laissant le feu de l’Évangile conduire la vie et aller en permanence vers les périphéries, ces situations ou ces lieux où tant de nos frères et soeurs sont méprisés, mis de côté, ignorés : une manière nouvelle de dire le défi de la rencontre et du service du pauvre. « Nous sommes tous appelés à nous offrir au Père avec Jésus, comme Jésus, en faisant de notre vie un don généreux, en famille, au travail, dans le service de l’Église, dans les œuvres de miséricorde. » dit François

Pour accompagner notre prière en direction de la vie consacrée, nous proposons donc, comme chaque mois, différents articles. Ils peuvent certes avoir une valeur informative. Mais leur visée est de nourrir notre prière. Qu’est-ce à dire ? Nous donner de la ressource pour que chacun puisse régulièrement, tout au long de ce mois, voire de cette année, entretenir un dialogue avec le Seigneur à ce sujet. De même que nous pouvons parler simplement avec un collaborateur en vue d’un projet en cours, nous pouvons Lui parler tranquillement de ce que nous ressentons, de ce que nous percevons, de nos questions, etc. C’est bien dans cet état que le Seigneur nous désire : partenaires de sa mission, en dialogue avec Lui.

C’est ainsi que cette prière missionnaire, que nous voulons voir fructifier, tisse et développe entre nous les liens réels d’une chaine de fraternité, comme le maillage d’un réseau, ou mieux d’un filet, à travers lequel le Semeur, sorti pour semer, revient pour ramasser la récolte.

Que ce feu porté par les religieuses et les religieux embrase notre année et notre monde.

Belle et bonne année à chacun et chacune !

Père Xavier Jahan
jésuite
secrétaire national de l’AP-France

source http://www.prieraucoeurdumonde.net/2015/01/2015-annee-de-la-vie-consacree/