2 Th 3, 7-12 2e lecture de la messe du 13 novembre 2016 - 33e dimanche du temps ordinaire, C

Publié le par père Jean-Luc Fabre

Comment reprendre un frère selon le Christ…

Paul va adresser un ordre, un appel à certains membres de la communauté de Thessalonique. Il est très intéressant de voir comment il procède. Cela peut nous indiquer la manière de faire lorsque nous avons à reprendre un de nos frères dans le Christ, la position que nous nous devons d’occuper, la visée qui doit être la nôtre…

silence

Paul commence par se situer lui-même par rapport à l’enjeu du comportement des autres[i] : sa manière propre de travailler pour subvenir à ses propres besoins et ainsi de ne pas perturber la communauté qu’il contribue à constituer, par un déséquilibre personnel. En cela, il se pose comme exemple à imiter, attitude mise en œuvre dès le début de son ministère parmi eux. Il dégage donc un idéal d’autonomie dans la relation entre membres de la même communauté qui peut susciter une véritable liberté les uns envers les autres et, par cela même, une relation respectueuse de la foi de chacun envers son Seigneur. Ce qui contribue à faire grandir toute la communauté.cate064a.jpg

C’est bien cela, construire la communauté, qui guide Paul et l’autorise à s’adresser ainsi à ceux qui ont une attitude qui ne construit pas la communauté des croyants. L’activité laborieuse, la sérénité produite par le travail de chacun, la justice qui en découle sont des éléments qu’il juge nécessaire pour le bien vivre selon la foi pour chacun et pour la communauté entière... « Qu'ils travaillent dans le calme pour manger le pain qu'ils auront gagné ! »

Recevons pour nous-mêmes cette recommandation. Sachons laisser cette paix de l’ouvrage bien fait diffuser en notre être et nous disposer à l’œuvre de Dieu. Nous pouvons aussi penser à tous ceux qui souffrent injustice de ne pouvoir subvenir à leurs besoins, privés qu’ils sont de travail ou pris dans un travail qui ne leur assure même pas la subsistance, penser et prier pour eux. Sachons aussi inventer les manières qui contribuent dans la situation sociale actuelle à faire grandir la communauté des croyants…

 2 Th 3, 7-12 Frères, vous savez bien, vous, ce qu'il faut faire pour nous imiter. Nous n'avons pas vécu parmi vous dans l'oisiveté ; et le pain que nous avons mangé, nous n'avons demandé à personne de nous en faire cadeau. Au contraire, dans la fatigue et la peine, nuit et jour, nous avons travaillé pour n'être à la charge d'aucun d'entre vous. Bien sûr, nous en aurions le droit ; mais nous avons voulu être pour vous un modèle à imiter. Et quand nous étions chez vous, nous vous donnions cette consigne : si quelqu'un ne veut pas travailler, qu'il ne mange pas non plus. Or, nous apprenons que certains parmi vous vivent dans l'oisiveté, affairés sans rien faire. À ceux-là, nous adressons dans le Seigneur Jésus Christ cet ordre et cet appel : qu'ils travaillent dans le calme pour manger le pain qu'ils auront gagné.

Père Jean-Luc Fabre

Image 1 http://i-cms.journaldunet.com/image_cms/original/1764689-le-calme-excessif-empeche-la-tempete-des-idees.jpg

Image 2 http://www.fatima.be/fr/sanctus/prieres/images/cate064a.jpg

 

[i] Le verset qui précède situe bien l’enjeu « Frères, au nom du Seigneur Jésus Christ, nous vous ordonnons d'éviter tous ceux d'entre vous qui vivent dans l'oisiveté et ne suivent pas la tradition que vous avez reçue de nous ». Verset 6

Publié dans Epîtres de St Paul