2Tm 1, 6-8.13-14 Agir justement selon l’Evangile Maul !

Publié le par père Jean-Luc Fabre

Nous sommes appelés à agir. Pour cela ouvrons nous à tout le réel, c’est ainsi que naît l’action juste selon l’Evangile. A l’image de ce petit écureuil tout en éveil… http://apprendresursoi-et-avancer.com/entre-penser-agir-rien-faire/

ecureuil.jpg

Paul indique en quoi consiste le chemin de la vie chrétienne. Il affirme d’abord que ce chemin, une fois initié, demeure toujours ouvert. Ce qui a été donné corporellement, charnellement, une fois, peut toujours renaître, aidé, porté par la force de l’Esprit. La participation active de la personne pour cela est toujours possible malgré sa faiblesse, car l’esprit, celui du Christ Jésus, vient épouser notre nature humaine là où elle se trouve, la porter pour qu’elle devienne forte, raisonnable et capable de don à partir de son intérieur même…
Paul l’a expérimenté pour lui-même, il le partage à Timothée, il nous le communique aussi… N’hésitons pas à le prendre au mot… Avançons en nos vies, implorons l’Esprit… pour nous et pour nos frères…
Dès lors, l’action surgit en toute sa richesse et toutes ses implications. L’action, pour être pleinement, se doit d’être une coaction avec les autres, d’abord et avant tout, un acte de communication. L’ouverture à l’action demande ainsi d’aller contre la honte qui nous enferme dans une perception faussée du présent, nous enferme aussi sur l’idée de nous-mêmes. La dimension d’ouverture que comporte l’action requiert une part de souffrance. Agir demande toujours d’accepter de souffrir, de pâtir, de tenir sa place pour que l’action se déploie non seulement en moi mais en tous les autres… Elle me demande de devenir comme un « maull » [rugby] à partir duquel les autres peuvent construire. Il en va ainsi de Timothée, mais aussi de Paul, qui, en prison, n’a pas peur, pas honte de se donner en exemple, de nous-mêmes également…
L’action s’ordonne alors, s’ouvre justement à toutes ses dimensions. Elle se règle sur un « principe » posé, un enseignement qui relie, sur un « avenir » qui nous appelle, le Christ Jésus en sa promesse, sur une « identité » établie qui demeure et ne cesse de s’approfondir : être dépositaire de l’Evangile… A la suite du Christ Jésus, le chrétien s’incarne là où il est… aidé qu’il est, par la force de l’Esprit Saint, l’esprit de Celui qui ne cesse de prendre en chair en tous…
N’ayons de cesse d’offrir notre être pour que l’Action du Seigneur se répande dans l’humanité…
2Timothée 1, 6-8.13-14 Fils bien-aimé, je te rappelle que tu dois réveiller en toi le don de Dieu que tu as reçu quand je t'ai imposé les mains. Car ce n'est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d'amour et de raison. N'aie pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur, et n'aie pas honte de moi, qui suis en prison à cause de lui ; mais, avec la force de Dieu, prends ta part de souffrance pour l'annonce de l'Évangile. Règle ta doctrine sur l'enseignement solide que tu as reçu de moi, dans la foi et dans l'amour que nous avons en Jésus Christ. Tu es le dépositaire de l'Évangile ; garde-le dans toute sa pureté, grâce à l'Esprit Saint qui habite en nous.
Maul : Regroupement sur le terrain de jeu d’au moins trois joueurs debout dont l’un porte le ballon, un ou plusieurs adversaires et un ou plusieurs coéquipiers étant liés à lui.
Père Jean-Luc Fabre
Photo http://apprendresursoi-et-avancer.com/wp-content/uploads/2012/09/penser-agir6.jpg