La Trinité, une « famille divine » qui invite à vivre dans l'amour

Publié le par jardinier de Dieu

Prière à La Trinité

Nous célébrons aujourd’hui la solennité de la Très Sainte Trinité qui présente à notre contemplation et à notre adoration la vie divine du Père, du Fils et du Saint-Esprit : une vie de communion et d’amour parfait, origine et terme de tout l’univers et de toute créature, Dieu.
 
Dans la Trinité, nous reconnaissons aussi le modèle de l’Eglise, dans laquelle nous sommes appelés à aimer comme Jésus nous a aimés. C’est l’amour le signe concret qui manifeste la foi dans le Père le Fils et le Saint-Esprit.
 
C’est l’amour le signe distinctif du chrétien, comme Jésus nous l’a dit : « A ceci on vous reconnaîtra pour mes disciples : à l’amour que vous aurez les uns pour les autres » (Jn 13,35).
 
C’est une contradiction que de penser à des chrétiens qui se haïssent. C’est une contradiction ! Le diable cherche toujours cela : faire que nous nous haïssions, parce que lui sème toujours la zizanie de la haine ; lui, ne connaît pas l’amour, l’amour c’est Dieu !
 
Nous sommes tous appelés à témoigner et à annoncer le message que « Dieu est amour », que Dieu n’est pas lointain, ou insensible à nos vicissitudes humaines. Il est proche, il est toujours à nos côtés, marche avec nous pour partager nos joies et nos douleurs, nos espérances et nos fatigues.
 
Il nous aime au point qu’il s’est fait homme qu’il est venu dans le monde, non pour le juger, mais pour que le monde soit sauvé par Jésus (cf. Jn 3,16-17). Et voilà l’amour de Dieu en Jésus, cet amour qui est si difficile à comprendre mais que nous percevons quand nous nous approchons de Jésus. Et lui, il nous pardonne toujours, il nous attend toujours, il nous aime tant ! Et l’amour de Jésus que nous percevons, c’est l’amour de Dieu.
 
L’Esprit Saint, don de Jésus ressuscité, nous communique la vie divine et ainsi, il nous fait entrer dans el dynamisme de la Trinité, qui est un dynamisme d’amour, de communion, de service réciproque, de partage.
 
Une personne qui aime les autres pour la joie même d’aimer est un reflet de la Trinité. Une famille où l’on s’aime et où l’on s’aide mutuellement est un reflet de la Trinité. Une paroisse où l’on s’aime et où l’on partage les biens spirituels et matériels est un reflet de la Trinité.
 
L’amour vrai est sans limites, mais sait se limiter, pour aller à la rencontre de l’autre, pour respecter la liberté de l’autre.
 
Tous les dimanches, nous allons à la messe, nous célébrons l’eucharistie ensemble et l’eucharistie est comme le « buisson ardent » où la Trinité habite, humblement : c’est pour cela que l’Eglise a placé la fête du Corpus Domini après celle de la Trinité.
 

Publié dans Pape