A la rencontre du frère venu d'ailleurs - le Goût de l'autre

Publié le par Jardinier de Dieu

Dans le cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale (17 - 25 novembre), Jardinier de Dieu vous invite à lire le texte  sur " La rencontre"

miam-kochari-egyptien-vegetarien-big.jpg

Le « Goût de l’autre », c’est un repas partagé, une fois par mois, entre Français et étrangers, dans la mairie du 4e arrondissement de Paris. Un rendez-vous mensuel entre des personnes qui pour la plupart ne se connaissent pas, autour d’un repas préparé à chaque fois par un étranger selon une recette de son pays (le plat principal) et un Français (l’entrée et le dessert). Autour du goût des aliments on partage ainsi le goût de la vie des uns et des autres.

Il n’y a rien à prouver ni à démontrer dans ces repas, juste le plaisir de rencontrer des gens différents autour de saveurs nouvelles et mélangées. L’Égyptien Ishak dit : « Autour de la table du “Goût de l’autre” je ne me sens pas étranger ». Son identité ne relève pas de ses papiers. C’est la rencontre qui le fait exister. Autour du repas on se rassemble et on se ressemble car on retrouve l’autre, le « différent », au-delà des représentations, à travers une expérience qui est commune à tout le genre humain, celle de manger.

Si autour du repas partagé du « Goût de l’autre », la différence s’efface pour laisser place à la ressemblance qui permet à chacun de se sentir reconnu par l’autre, dans la rencontre entre Jésus et la Syro-phénicienne, c’est leur différence qui introduit la distance nécessaire pour découvrir quelque chose de nouveau et d’inconnu. Deux mouvements contraires qui sont pourtant présents dans toute rencontre. – Ishak

Si, en tant que chrétiens, nous sommes invités à accueillir l’étranger, ce n’est pas uniquement par charité à son égard mais parce que l’Évangile est avant tout une invitation à la rencontre. Une rencontre qui évoque la vie portée par chacun, qui provoque à aller plus loin et qui convoque à faire chemin ensemble. La rencontre fait de l’Évangile un lieu de relation plutôt qu’un objet de transmission. La rencontre nous conduit ainsi à dire que l’Évangile est, autant qu’un message à transmettre, une conversation à établir : une conversation à travers laquelle chacun évoque, provoque et convoque la vie de l’autre.

Questions pour un partage

  • Ai-je déjà eu l’occasion de rencontrer et échanger avec un étranger dans ma vie quotidienne en France (parents d’école, collègue de travail, voisin) ?
  • Quelle en a été mon expérience : agacement, surprise, curiosité, ressemblance ?

Merci à CCFD 31  source http://ccfd31.free.fr/images/stories/fichiers/120923-frere_ailleurs.pdf (p.13)

photo http://images.doctissimo.fr/1/cuisine-nutrition/miam/photo/hd/4641525464/5514757d85/miam-kochari-egyptien-vegetarien-big.jpg

Publié dans actualités