Ac 10, 34-38 Quand l’Eglise devient apostolique…

Publié le par père Jean-luc Fabre

Pierre avance dans son chemin d’apôtre et, chose extraordinaire, la situation présente, celle de l’annonce de la Bonne Nouvelle aux païens, lui donne de comprendre d’une manière plus approfondie la source de sa foi, ce qui s’était passé entre lui et le Seigneur Jésus. « En vérité, je le comprends : Dieu ne fait pas de différence entre les hommes ». Dans ce mouvement, Pierre mesure, en effet, l’étendue universelle de la révélation que Dieu fait de lui-même à toute chair. Toute la réalité, passée, présente, future, apparaît comme portée par le mystère de Dieu en voie de révélation…

Cela a deux grandes conséquences, d’une part la perception de l’extrême importance de la vie du Seigneur, de la signification a trouvé de son existence pour nous : « Vous savez ce qui s'est passé à travers tout le pays des Juifs, depuis les débuts en Galilée, après le baptême proclamé par Jean : Jésus de Nazareth, Dieu l'a consacré par l'Esprit Saint et rempli de sa force ». Contempler la vie du Seigneur nous ouvre à l’entrée dans le mystère en nos vies. Et d’autre part l’importance de la qualité existentielle de notre propre vie là où nous sommes pour nous ouvrir à la révélation actuelle du Seigneur. Pierre dira « il accueille les hommes qui l'adorent et font ce qui est juste. ». 

En ce début d’année, ce passage de Pierre guide notre chemin de foi et d’ouverture existentielle. Heureux sommes-nous ! Pierre se révèle dans son rôle apostolique : nous donner la possibilité de relier notre existence au mystère même de Dieu se révélant en Jésus Christ dans sa vie, sa mort et sa résurrection… Ce travail se poursuit en la personne du Pape et des autres évêques. Ecoutons-les !

saints_pierre_et_paul.jpg  

Pierre et Paul, l’ancien et le nouveau, la vie du Christ et notre existence, l’un et l’autre… Entre le sens se dit, se révèle…

 

Actes des apôtres 10, 34-38 Quand Pierre arriva à Césarée, chez un centurion de l’armée romaine, il s'adressa à ceux qui étaient là : « en vérité, je le comprends : Dieu ne fait pas de différence entre les hommes ; mais, quelle que soit leur race, il accueille les hommes qui l'adorent et font ce qui est juste. Il a envoyé la Parole aux fils d'Israël, pour leur annoncer la paix par Jésus Christ : c'est lui, Jésus, qui est le Seigneur de tous. Vous savez ce qui s'est passé à travers tout le pays des Juifs, depuis les débuts en Galilée, après le baptême proclamé par Jean : Jésus de Nazareth, Dieu l'a consacré par l'Esprit Saint et rempli de sa force. Là où il passait, il faisait le bien, et il guérissait tous ceux qui étaient sous le pouvoir du démon. Car Dieu était avec lui. »

Père Jean-Luc Fabre

Image http://img.over-blog.com/212x300/0/52/80/33/Images-3/Images-4/saintpierreetpaul.jpg