Apocalypse 1, 5-8 ; 2e lecture de la messe du Christ-Roi 22 nov 2015

Publié le par père Jean-Luc Fabre

 En ces derniers jours de l’année,

un long Amen s’exhale de nos cœurs…

good-life.jpg 

Le Seigneur est notre roi parce qu’en tout il nous a précédé et par là ouvert un chemin. Il a attesté ainsi parfaitement de ce qui a été donné, de ce qui est donné à chacun. Il est le fidèle témoin de Dieu, son Père, qui donne à tous. Il vit sa vie selon cette unique perspective jusqu’à sa mort. Par là, il nous libère du péché, en demeurant le fidèle témoin jusqu’au bout. Il redonne à chacun sa capacité à tenir cette position, pouvoir redonner tout le bien reçu, il renforce en chacun cette dimension sacerdotale.

Cela entraine en nous un profond mouvement de reconnaissance envers lui. En lui nous contemplons tout le spectre de la vie selon Dieu, de sa réception jusqu’à son offrande gracieuse, il est notre chemin, notre oxygène de vie, il est celui que nous attendons avec impatience et confiance, il est le sens de notre vie, de toute vie…

Nous ne cessons de contempler sa vie, son chemin et notamment sa passion et sa mort. Par là, nous communions à son projet, à son chemin… Ce qui monte en nos bouches est l’Amen de la créature réconciliée.

Amen ! Oui, amen !

Livre de l'Apocalypse 1,5-8.  

A vous,  la grâce et la paix vous de la part de Jésus Christ, le témoin fidèle, le premier-né d’entre les morts, le souverain des rois de la terre. À lui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, qui a fait de nous le royaume et les prêtres de Dieu son Père, à lui gloire et puissance pour les siècles des siècles. Amen. Voici qu'il vient parmi les nuées, et tous les hommes le verront, même ceux qui l'ont transpercé ; et, en le voyant, toutes les tribus de la terre se lamenteront. Oui, vraiment ! Amen ! Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, je suis celui qui est, qui était et qui vient, le Souverain de l'Univers.

La bonne vie est celle inspirée par l’amour, et guidé par le savoir, nous dit Bertrand Russel, ce libre penseur généreux. Nous pouvons le dire d’une manière suréminente de la vie du Christ en nous, elle est animée par l’amour et elle nous inspire d’aimer, la connaître nous guide, nous conduit sur le chemin…

Ne cessons pas de rendre grâce dans le plus quotidien de nos jours… Pour nous amour et connaissance ont pris visage, nous pouvons aller à Lui…

père Jean-Luc Fabre

Publié dans Lettre de St Jean