Aujourd'hui, mon passé me revient comme si c'était hier ...

Publié le par kim-lien

Lundi 9 janvier 2012, Evangile du Baptême du Seigneur (Mc 1, 7-11)
Jean Baptiste proclamait dans le désert : « Voici venir derrière moi celui qui est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne de me courber à ses pieds pour défaire la courroie de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés dans l'eau ; lui vous baptisera dans l'Esprit Saint. » Or, à cette époque, Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée, et se fit baptiser par Jean dans le Jourdain. Au moment où il sortait de l'eau, Jésus vit le ciel se déchirer et l'Esprit descendre sur lui comme une colombe. Du ciel une voix se fit entendre : « C'est toi mon Fils bien-aimé ; en toi j'ai mis tout mon amour. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

bapteme_adulte.jpgAprès les études, étant ingénieur, j’ai obtenu tout de suite un poste dans la même université où j’avais été formée. On pouvait dire qu’un bel avenir m’attendait. Bien que très aimée et gâtée par mes parents, je ressentais toujours comme un manque affectif en moi. Des questions sur le sens de ma vie ne me quittaient pas. Chercher un petit ami pour fonder une famille, comme le faisaient mes amies ? Ou bien continuer à faire des études tout en travaillant ? … A quoi sert donc cette vie ? Je ne savais pas alors ce que Dieu avait dit (Jérémie 1, 5) : « Avant de te façonner dans le sein de ta mère, je te connaissais ».

Sont alors arrivés les changements du régime politique dans mon pays natal, ma vie professionnelle en a été complètement bouleversée. Les méthodes d’endoctrinement reçues m’ont amenée à réfléchir, elles ont aussi forgé mon caractère. Avec le recul, j’ai compris alors que mon manque signifiait une soif d’aimer en moi. Mais aimer qui ? Comment aimer aussi ? Quand je rencontrerai le Seigneur face à face, je verrai bien comment j’aurais aimé durant ma vie terrestre.

 

Toutes les circonstances de ma vie ont concouru de telle manière que j’ai toujours été accompagnée, guidée par le Seigneur à travers notamment la relation avec maintes personnes et ami(e)s différent(e)s. Des années, au pied de la mère de Jésus, j’ai prié comme je pouvais sans me rendre compte qu’elle m’écoutait. Une jeune chrétienne que je rencontrais complètement par hasard, m’a alors appris à lire le Nouveau Testament. Après des années de cheminement, j’ai demandé le baptême. A ce moment-là, comme le pays était en guerre, on pouvait recevoir le sacrement du baptême et celui de la confirmation en même temps pour les adultes. Un jour du mois d’août, j’ai donc été baptisée. La joie du baptême a été inouïe et inoubliable pour moi. Une brise légère a régné sur mon âme. Maintenant, chaque fois, quand les obstacles, les difficultés de la vie m’assaillent, il me suffit de me souvenir de cette joie et je retrouve calme et paix dans mon cœur pour marcher à la suite du Seigneur.


Année après année, je comprends mieux la phrase que j’ai lue au moment du baptême : « Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême dans la mort, afin que, comme le Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, nous vivions nous aussi dans une vie nouvelle. » [Rm 6:4]


Oui, j’ai eu vraiment une nouvelle vie après le baptême. Cette nouvelle vie ne m’a pas épargné les soucis et les pleurs mais je crois fermement que je n’ai jamais été seule. Le Seigneur est là avec moi.

 

Depuis le jour du dernier Noël, en regardant l’étoile à la crèche, je découvre que c’est bien vrai, que pendant des années, comme les mages, je suis allée chercher le lieu où l’étoile m’indiquait où se trouvaient Jésus et sa mère, et, comme eux, j’ai quitté mon pays natal, suis partie pour une terre nouvelle. Je me suis engagée dans une aventure humaine et spirituelle. Devenir comme un enfant dans le pays d’accueil pour grandir vraiment à nouveau en étant déjà adulte n’est jamais facile.


Dans cette aventure, il y a eu bien des rires et des larmes mais aussi des nouveautés quasi quotidiennes. Je continue à avancer dans cette aventure avec le Christ Jésus. Ecoutez-moi bien, si vous osez partir à l’aventure avec le Seigneur, votre vie ne sera jamais monotone. 


Dans cette nouvelle existence, ma vie baptismale est une vie greffée à celle du Christ à qui Dieu le Père dit sans cesse : « en toi, j’ai mis tout mon amour » (Marc 1, 11).  Cette parole là est pour moi aussi. Que l’amour que je porte en moi soit ainsi pour vous !


Aujourd’hui, l’Evangile me donne l’occasion de relire brièvement ma vie. Comment donc l’appel du Seigneur a-t-il pu retentir en moi pendant les premiers jours de ma vie spirituelle ? Cet appel qui continue… Comment le Seigneur m’a-t-il guidée à travers les ravins de la vie ? Qui est-il pour moi ? Celui qui est amour, il m’aime comme il ne m’a jamais aimée.


Aime moi toujours davantage Seigneur afin que je puisse aimer comme tu m’aimes !

Je crois que tu ne me laisseras jamais tomber, augmente ma foi en toi !

Seigneur, que je sois toujours à ton service, chaque instant de ma vie !

Que je te loue sans cesse pour les merveilles de ma vie !

Que je sache suivre l’étoile des Mages qui brille encore pour ceux qui ont faim et soif de toi !

Pour terminer ce partage, j’aimerais reprendre cette parole pour dire au Seigneur : « à qui irai-je Seigneur, car tu as les paroles de la vie éternelle » (Jn 6, 68b)

photo http://www.b-abba.fr/images/bapteme_adulte.jpg

Publié dans Notes de vécu