Avec Marie, soyons les sarments vivants de la Vigne !

Publié le par Jardinier de Dieu

Nous sommes au mois de mai,

le mois de Marie.

Ceps-vigne.jpgToute la vie ce qui intéresse Marie,

est que Jésus soit présent

et accueilli dans le monde, dans notre monde.


Pendant le temps pascal,

la liturgie de la messe nous propose

de lire les passages du livre des Actes (1ère lecture).

C'est un livre d'histoire

surtout il nous fait voir le tout début de l'Eglise.

Marie était au milieu du groupe primitif dès ce départ  :

"Tous ceux-là, d'un même coeur,

persévéraient dans la prière avec des femmes et Marie,

la mère de Jésus, et avec ses frères." 

(Act 1, 14).

Connaissez-vous cette Eglise ?

Dont la tête est le Christ,

mais

le corps est plein

de cicatrices et de prothèses [...].

Comme disait Jean Guitton

il nous faut aimer l'Eglise comme elle est [...]

Aimer l'Eglise aux quatre saisons :

quand elle se ferme,

quand elle grelotte,

quand elle bourgeonne,

quand elle resplendit.

L'aimer avec le réalisme de la foi,

c'est-à-dire avec humour,

surtout en temps de crise et d'urgence. [...]

Ce qui importe,

ce n'est point seulement d'annoncer le Christ,

mais de s'assurer que c'est bien le Christ qui est annoncé,

un Christ qui ne soit ni de hit-parade ni de serre chaude,

mais le Christ vrai Dieu et vrai homme,

le Christ des Apôtres,

le Christ des petits et des simples,

le Christ dont je reconnais l'accent galiléen

si proche de mon accent basque,

le Christ qui me dit

comme à l'apôtre Philippe : « Roger, qui m a vu, a vu le Père! »

(Cadinal Roger Etchegaray - J'ai senti battre le coeur du monde, p.p. 369-370)

 

Aujourd'hui,

à la fête des deux saints apôtres : Philippe et Jacques,

de tout coeur avec la Vierge Marie,

demandons à Dieu le Père :

Que nous soyons les sarments vivants de la Vigne

qu'est Jésus pour rendre l'Eglise

toujours plus aimante et jeune !


Jardinier de Dieu

photo http://preprod.meltem-int.com/marie/blog/wp-content/uploads/2011/09/Ceps_vigne.jpg

Vierge Marie, Mère du Christ et Notre Mère