Chaque jour, je commence

Publié le par Aumonerie de Purpan (jardinier de Dieu)

 paysage-red.JPG

... Pourquoi je vis ? S’il faut répondre à cette question, je ne vois rien d’autre à faire que désigner cet amour. Non seulement il m’a permis de vivre (y compris en m’arrachant parfois à quelqu’une de ces détresses meurtrières que tout homme connaît et que, bien entendu, personne ne soupçonne autour de lui), besoin de parler de celui qui vous aime et que l’on aime. On a besoin de proclamer l’existence d’un Amour qui vous fait vous-même exister, puisqu’il vous aime. Or, si haut que je remonte dans mes souvenirs, ce besoin de faire aimer l’amour se confond avec la perception de l’amour dont je suis aimé. ...

Un siècle avant Jésus Christ, le vieux Sénèque écrivait : « je tâche qu’une de mes journées équivaille à une vie entière ». Ainsi, chaque jour je commence. Car chaque jour est à lui seul une vie ...

 

A.M.Carré (o.p.)de l’académie française, 1975.
Chaque jour je commence.
Editions du cerf, paris, p.42 & p.176

 

 

Publié dans Bonheur