Col 3, 12-21 Un nouvel art de vivre sans cesse à ré-inventer…

Publié le par père jean-Luc Fabre

L’enfant Jésus est né. Un nouvel art de vivre se répand par lui, sous l’onction de l’Esprit, d’abord dans cette famille avec Marie, Joseph et lui, l’enfant nouveau-né. Un art de vivre qui prend appui sur ce qui se donne dans les événements et dont Marie, Joseph et Jésus savent rendre grâce…

cirque.jpg

Avec le développement humain de Jésus, cette manière de vivre se développera, se proposera, sera mise en œuvre, traversera la mort et ressuscitera de telle manière qu’elle pourra toucher toute chair, qu’elle touche toute chair… Paul nous décrit cette nouveauté. Il nous donne des orientations pour que, nous-mêmes, nous la vivions là où nous sommes, avec les personnes qui nous sont proches. Ce salut il n’est pas loin de vous, de moi, ce salut il est dans votre cœur, dans mon cœur…

La manière de commencer alors ? Que notre vie soit rythmée, qu’il nous soit ainsi donné d’entrer dans la louange et l’action de grâce, que nous puissions offrir et recevoir notre vie, que ce rythme nous ouvre à ce qui se donne pour que nous puissions lui répondre… Alors, offrons aux autres un rythme, invitons-les, appelons-les… Le plus grand cadeau à nous faire les uns les autres, c’est la rencontre pour prendre la mesure de ce qui se donne. Osons des questions, des actes de reconnaissance, les uns envers les autres, demandons-nous régulièrement comment nous vivons, ce qui est nouveau, ce qui porte vie… Cette période y est propice.

Sachons aussi laisser la vie de Notre Seigneur éclairer notre propre vie… reprenons son mouvement, son développement, laissons nous pénétrer par sa manière à lui de vivre, d’être, de parler, de se comporter, devons nous tous à l’image de la Vierge Marie, à contempler ce qui se donne, acceptons pleinement notre situation là où nous sommes, vivons à partir de là, avec tous les autres… comme Marie, comme Jésus le fils du charpentier de Nazareth… Nous inventerons la manière d’être ensemble selon le Christ en notre situation…

Inventons cet art de vivre pour aujourd’hui, sortons de nos sentiers, rencontrons nos frères et nos sœurs comme ne cesse de nous y inviter notre Pape… Ecoutons Paul, qui avec ses mots nous le dit aussi…

Colossiens 3, 12-21 Frère, puisque vous avez été choisis par Dieu, que vous êtes ses fidèles et ses bien-aimés, revêtez votre cœur de tendresse et de bonté, d'humilité, de douceur, de patience. Supportez-vous mutuellement, et pardonnez si vous avez des reproches à vous faire. Agissez comme le Seigneur : il vous a pardonné, faites de même. Par-dessus tout cela, qu'il y ait l'amour : c'est lui qui fait l'unité dans la perfection. Et que, dans vos cœurs, règne la paix du Christ à laquelle vous avez été appelés pour former en lui un seul corps. Vivez dans l'action de grâce. Que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ; instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres avec une vraie sagesse ; par des psaumes, des hymnes et de libres louanges, chantez à Dieu, dans vos cœurs, votre reconnaissance. Et tout ce que vous dites, tout ce que vous faites, que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus Christ, en offrant par lui votre action de grâce à Dieu le Père. Vous les femmes, soyez soumises à votre mari ; dans le Seigneur, c'est ce qui convient. Et vous les hommes, aimez votre femme, ne soyez pas désagréables avec elle. Vous les enfants, en toutes choses écoutez vos parents ; dans le Seigneur, c'est cela qui est beau. Et vous les parents, n'exaspérez pas vos enfants ; vous risqueriez de les décourager.

Père Jean-Luc Fabre

Image http://www.lefigaro.fr/medias/2013/12/06/PHOdc6d0920-5c28-11e3-80d5-151983a0a71f-805x453.jpg 

Publié dans Epîtres de St Paul