Comment agir comme chrétiens, un écho de nos frères du Proche Orient

Publié le par Jardinier de Dieu

Messe-en-Palestine.jpg

Messe en Palestine dr © .

- En tant que chrétiens, nos principes d'action ne peuvent pas être régis ou guidés par la peur ou le déni de l'autre quel qu'il soit, même lorsque cette peur ou ce déni sont justifiés ou réalistes. Au contraire, c'est dans un esprit d'ouverture, d'acceptation et de respect de l'autre que nous devons nous situer et agir. La fermeture sur soi, le rejet ou le refus de l'autre constituent une position antiévangélique que nous ne pouvons aucunement assumer.

- Cependant, les chrétiens ont le droit et le devoir d'exiger des garanties pour leur présence et leur action au sein du monde musulman. Ils doivent, en tant que citoyens à part entière, réclamer la garantie de vivre et de pratiquer leur foi, d'avoir leurs lieux de culte, ainsi que la reconnaissance de la liberté de conscience.

- Pour obtenir cela, les chrétiens ont le devoir de s'engager pleinement auprès de leurs concitoyens pour réclamer le respect de la dignité de toute personne humaine, l'affirmation des libertés fondamentales, le refus des privilèges et la condamnation de la corruption, ainsi qu'une constitution qui reconnaisse a tous les citoyens les mêmes droits et devoirs, dans le cadre de l'unité nationale et du pluralisme. 

Aujourd'hui, malgré la violence qui persiste et ne fait que s'amplifier, et malgré les nombreuses désillusions par rapport aux attentes de liberté, de démocratie et de dignité humaine, nous voulons réitérer notre engagement de solidarité envers les victimes et les personnes qui souffrent, afin de contribuer à soulager leurs peines et leur offrir la possibilité de se remettre debout. Nous réaffirmons notre désir de nous engager pour le dialogue, la réconciliation et l'unite, partout ou cela est possible. Nous rejetons les réactions issues de la peur et les tentations d'isolationnisme, ainsi que toutes formes de recours à la violence et à l'armement, même si elles paraissent parfois justifiées, ou même légitimes. Nous désirons unir nos énergies à celles des Eglises locales pour coordonner les efforts et assurer un meilleur soutien des populations chrétiennes inquiètes et sinistrées, dans un souci d'ouverture a tous les citoyens et partis de bonne volonté. Nous croyons, quels que soient les épreuves et les drames que nous traversons, qu'il y a toujours un chemin de vie et de paix qui peut être entrouvert.

 

Père Victor Assouad
lettre  du 24 novembre 2012
A la Province jésuite du Proche-Orient
face aux troubles dans le monde arabe
[extraits]

photo http://www.franceculture.fr/sites/default/files/imagecache/ressource_full/2012/12/25/4557759/3379-ART_460_LARGE-L1-1036-L2-1036-8931.jpg

Publié dans actualités