Dans le grand Silence du Samedi Saint, lisons la Parole de Dieu

Publié le par Myriam

"12.  (...) La mission de Jésus trouve enfin son accomplissement dans le Mystère pascal : nous nous trouvons ici face au "langage de la Croix" (1 Co 1, 18).  Le Verbe se tait, il devient silence de mort, car il s'est "dit" jusqu'à se taire, ne conservant rien de ce qu'il devait communiquer.  De manière suggestive, les Pères de l'Eglise, contemplant ce Mystère, mettent sur les lèvres de la Mère de Dieu cette expression : 'Sans parole est la parole du Père, laquelle a crééé toute la nature parlante, sans mouvement sont les yeux éteints de celui par la parole et le geste de qui est mû tout ce qui se meut."  Ici, nous est vraiment révélé l'amour le "plus grand", celui qui donne sa vie pour ses propres amis (cf. Jn 15, 13).

parole-de-Dieu.jpg

   Dans ce grand Mystère, Jésus se manifeste comme la Parole de l'Alliance Nouvelle et Eternelle : la liberté de Dieu et la liberté de l'homme se sont définitivement rencontrées dans sa chair crucifiée, en un pacte indissoluble, à jamais valable.  Au cours de l'institution de l'Eucharistie, Jésus lui-même - à la dernière Cène - avait parlé de  "la Nouvelle et Eternelle Alliance", scellée par son Sang versé (cf. Mt 26, 28; Mc 14, 24; Lc 22, 20), se montrant comme le véritable Agneau immolé, en qui s'accomplit la libération définitive de l'esclavage.

     Dans le Mystère lumineux de la Résurrection, ce silence de la Parole se manifeste dans sa signification authentique et définitive.  Le Christ, Parole de Dieu incarnée, crucifiée et ressuscitée, est le Seigneur de toutes choses; il est le Vainqueur, le Pantocrator, et tout est récapitulé pour toujours en lui (cfr. Ep. 1, 10).  Le Christ est donc "la lumière du monde" (Jn 8, 12), cette lumière qui "brille dans les ténèbres" (Jn 1, 5) et que les ténèbres n'ont pas arrêtée.  Nous comprenons pleinement ici le sens du Psaume 119 : "ta parole est la lumière de mes pas, la lampe de ma route" (v. 105) ;  la Parole qui ressuscite est cette lumière définitive sur notre route.  Dès le début, les chrétiens ont eu conscience que, dans le Christ, la Parole de Dieu est présente en tant que Personne.  La Parole de Dieu est la véritable lumière dont l'homme a besoin.  Oui, au moment de la Résurrection, le Fils de Dieu s'est manifesté comme Lumière du monde.  A présent, en vivant avec lui et par lui, nous pouvons vivre dans la lumière.  (...)

     13.  (...) en transmettant fidèlement l'enseignement des Apôtres (cf. 1 Co 15, 3), saint Paul souligne que la victoire du Christ sur la mort advient par la puissance créatrice de la Parole de Dieu.   Cette puissance divine apporte l'espérance et la joie : c'est là, en définitive, le contenu libérateur de la Révélation pascale.  A Pâques, Dieu se révèle lui-même ainsi que la puissance de l'Amour trinitaire qui anéantit les forces destructrices du mal et de la mort."

Extrait de L' EXHORTATION APOSTOLIQUE POST-SYNODALE
VERBUM DOMINI
DU PAPE BENOÎT XVI
http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/apost_exhortations/documents/hf_ben-xvi_exh_20100930_verbum-domini_fr.html

Source de la photo : http://www.portesaintmartin.paroisse.net/rubriques/haut/actualites/2010-11-12-la-croix-benoit-xvi-invite-toute-leglise-a-redecouvrir-la-parole-de-dieu.jpeg

Publié dans Pape