Dieu dans nos valises pour les vacances

Publié le par Martine


Voilà l'été ! Voilà les vacances ! La majorité d'entre nous se prépare à partir ailleurs, loin de ses habitudes et de son quotidien, en laissant de côté soucis et préoccupations, corvées et fils à la patte. C'est légitime et bien agréable. Nous avons bien besoin de cette coupure. Mais pendant cette période, que faisons-nous de notre vie spirituelle ? Laissons-nous Dieu et l'Eglise à la maison dans l'attente de notre retour, ou bien les emportons-nous dans nos valises ? Il ne nous viendrait pas à l'idée de partir seul alors qu'on vit avec quelqu'un le reste de l'année n'est-ce pas ?

Pourquoi ne pas profiter de ce temps pour vivre autrement notre relation à Dieu ? Non pas le mettre en vacances lui aussi, mais passer nos vacances avec lui, d'une manière différente du reste de l'année. Essayer de le connaitre et de lui parler d'une autre manière.

Soyons imaginatif : comment faire concrètement ? Par exemple des choses que nous ne faisons pas d'habitude : réciter le chapelet en méditant les mystères, prier un chemin de croix, lire les lectures des messes de la semaine, faire une neuvaine, aller prier dans une église devant le St Sacrement. Ce peut être aussi lire un livre qui nous apporte quelque chose de nouveau : la vie d'un saint, un moment de l'histoire de l'Eglise, un commentaire d'évangile, un écrit de saint, un livre de réflexion sur un sujet particulier qu'on a envie de découvrir ou d'approfondir et tant d'autres. On peut aussi prendre du temps pour méditer une Parole de l'Ecriture, faire une lectio divina, rester en silence dans un coeur à coeur avec Dieu. Pourquoi aussi ne pas prier un peu plus ceux que l'on oublie habituellement : Marie, tel ou tel saint ou sainte, St Joseph, le Coeur de Jésus, etc ... Ouvrir son coeur à ceux qui nous sont proches mais aussi aux dimensions du monde et trouver d'autres intentions de prières : notre famille, nos proches et voisins, ceux qu'on connait et qu'on n'aime pas vraiment, ceux qui ne partent pas, qui ont faim et soif, qui sont malades, notre Pape et nos évêques, les consacrés, etc...

Nous pouvons aussi vivre avec Dieu nos journées de vacances en l'y invitant dans des petites choses : tout ce que nous découvrons et aimons, ce qui nous surprend, en quoi cela nous rapproche de Dieu ? Nous fait découvrir une facette de la foi qu'on n'avait pas vraiment perçue ?

Et pourquoi ne pas s'informer sur un lieu spirituel de pèlerinage proche et aller y faire un tour ? Oui, heureux temps que celui des vacances. Vivons-le pleinement dans la joie et l'action de grâce. Bon été à vous tous !

Source de la photo http://www.vacances-lagrange.com/site/media/photos/ete/FRONTI.jpg