Ephésiens 4,17.20-24 Se laisser conduire…

Publié le par Père Jean-Luc Fabre

2e lecture de la messe du 18e dimanche du temps ordinaire

Se laisser conduire…

g_CCSL10trezin01.jpg

L’être humain est ainsi fait qu’il agit en fonction de ce qui l’anime intérieurement. Travailler sur l’évolution de son comportement requiert donc de veiller à ce qui le guide. C’est la recommandation de principe que fait Paul aux Ephésiens. Dans cette perspective, Paul oppose « le néant de la pensée », qui conduit à suivre du coup ses « désirs trompeurs », à la connaissance du Christ qui donne d’ordonner sa vie, et d’avoir un comportement cohérent et stable…

Il est intéressant de mesurer que pour Paul le comportement ne peut évoluer que par la connaissance du Christ, cela indique un chemin aussi bien pour la gouverne de notre propre vie que pour la manière d’entrer en discussion sur des questions de morale avec d’autres chrétiens ou d’autres hommes… Le moteur fondamental du changement est pour chacun l’expérience personnelle du Christ, par Lui nous accédons à la perspective de l’homme nouveau que nous pouvons habiter…

C’est peut-être cette conviction vécue qui donne à Paul sa force de témoignage, « je vous le dis, je vous l'affirme au nom du Seigneur »… Il a accédé à la vérité, vérité qu’il propose par l’annonce du Christ Jésus. 

VISION

(rien pour les païens)

 

selon la vérité de Jésus lui-même

l'homme nouveau, créé saint et juste dans la vérité, à l'image de Dieu 

FONDEMENT

qui se laissent guider par le néant de leur pensée

Laissez-vous guider intérieurement par un esprit renouvelé 

ACTION

vous ne devez plus vous conduire

Il s'agit de vous défaire de votre conduite d'autrefois,

Adoptez le comportement de l'homme nouveau, créé saint et juste dans la vérité, à l'image de Dieu 

ORGANISATION

Païens

 

Lorsque vous êtes devenus disciples du Christ 

Carré magique pour le païen et pour le chrétien, concernant le comportement.

 Père Jean-Luc Fabre

photo : http://mutationsofthebuiltenvironment.lecolededesign.com/wp-content/uploads/2011/01/g_CCSL10trezin01.jpg

Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 4,17.20-24.

Frères, je vous le dis, j’en témoigne dans le Seigneur : vous ne devez plus vous conduire comme les païens qui se laissent guider par le néant de leur pensée.
Mais vous, ce n’est pas ainsi que l’on vous a appris à connaître le Christ,
si du moins l’annonce et l’enseignement que vous avez reçus à son sujet s’accordent à la vérité qui est en Jésus.
Il s’agit de vous défaire de votre conduite d’autrefois, c’est-à-dire de l’homme ancien corrompu par les convoitises qui l’entraînent dans l’erreur.
Laissez-vous renouveler par la transformation spirituelle de votre pensée.
Revêtez-vous de l’homme nouveau, créé, selon Dieu, dans la justice et la sainteté conformes à la vérité.