Mt 17,14-20 Se laisser enseigner par les disciples, sur le chemin de la foi… Partir de là où nous sommes…

Publié le par Jardinier de Dieu

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 17,14-20.

 

Quand Jésus, Pierre, Jacques et Jean rejoignirent la foule, après que Jésus eut été transfiguré sur la montagne, un homme s'approcha, il lui dit : « Seigneur, prends pitié de mon fils. Il a des crises d'épilepsie, il est bien malade. Souvent il tombe dans le feu et souvent aussi dans l'eau. Je l'ai amené à tes disciples, mais ils n'ont pas pu le guérir. » Jésus leur dit : « Génération incroyante et dévoyée, combien de temps devrai-je rester avec vous ? Combien de temps devrai-je vous supporter ? Amenez-le-moi ici. » Jésus l'interpella vivement, le démon sortit de lui et à l'heure même l'enfant fut guéri. Alors les disciples s'approchèrent de Jésus et lui dirent en particulier : « Pour quelle raison est-ce que nous, nous n'avons pas pu l'expulser ? » Jésus leur répond : « C'est parce que vous avez trop peu de foi. Amen, je vous le dis : si vous avez de la foi gros comme une graine de moutarde, vous direz à cette montagne : 'Transporte-toi d'ici jusque là-bas', et elle se transportera ; rien ne vous sera impossible. »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Il y a le père de l’enfant, Jésus, les disciples…

 

La demande du père,

une demande d’un cœur humain, qui aime

une demande du fond du cœur, la guérison

une demande pour un autre, son fils

une situation qui dure, qui est pénible,

une incapacité déclarée, celle des disciples

une attente renouvelée et sincère… envers Jésus

 

Une situation qui rencontre Jésus dans sa propre trajectoire,

après la révélation de son chemin à Pierre, Jacques et Jean

après l’entrée dans une nouvelle étape de sa vie,

qui va le mener à devoir perdre sa vie, et à pouvoir la donner aussi…

 

Une réaction humaine de Jésus, il va guérir l’enfant,

mais il exprime aussi son insatisfaction,

il dit le mur de l’incompréhension des hommes

qui lui fait face… qui le condamnera… qu’il vaincra…

 

Un lien aussi qui s’est établi entre les disciples et Jésus,

une demande pour comprendre de la part des disciples,

pourquoi n’ont-ils pas pu…

une bonne volonté qui s’exprime malgré tout,

une réponse de Jésus,

le centre de gravité de toute vie, en toute situation, c’est la foi…

Avancer dans l’humanité, c’est avancer dans la foi…

 

La vie fait ainsi son chemin à travers chacun,

à partir de là où il est…

Le père de l’enfant, Jésus, les disciples…

 

Vivre nos vies ainsi Seigneur,

comme l’ont fait tes premiers disciples

Nous laisser conduire, nous laisser devenir…

Faire confiance à ton action,

te parler à partir de ce que nous vivons, sans fard, simplement

Entrer dans le combat de la foi, avec toi, pour toi…

 

Aide nous en ce jour, à vivre, à croire

à partir de là où nous sommes, comme nous sommes…

Amen !

photo http://www.ville-auzances.fr/page/fresques.htm