Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 17,22-27.

Publié le par Jardinier de Dieu

Un art de vivre… sachons distinguer entre ce qui compte et ce qui est important…

 

Capharnaum.jpgÉvangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 17,22-27.

Comme Jésus et les disciples étaient réunis en Galilée, il leur dit : « Le Fils de l'homme va être livré aux mains des hommes ; ils le tueront et, le troisième jour, il ressuscitera. » Et ils furent profondément attristés. Comme ils arrivaient à Capharnaüm, ceux qui perçoivent les deux drachmes pour le Temple vinrent trouver Pierre et lui dirent : « Votre maître paye bien les deux drachmes, n'est-ce pas ? » Il répondit : « Oui. » Quand Pierre entra dans la maison, Jésus prit la parole le premier : « Simon, quel est ton avis ? Les rois de la terre, sur qui perçoivent-ils les taxes ou l'impôt ? Sur leurs fils, ou sur les autres personnes ? » Pierre lui répondit : « Sur les autres. » Et Jésus reprit : « Donc, les fils sont libres. Mais il faut éviter d'être pour les gens une occasion de chute : va donc jusqu'au lac, jette l'hameçon, et saisis le premier poisson qui mordra ; ouvre-lui la bouche, et tu y trouveras une pièce de quatre drachmes. Prends-la, tu la donneras pour toi et pour moi. »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Ainsi va la vie…

Une annonce tragique de la Passion puis le traitement plein d’humour de la redevance au Temple…

Une série cocasse d’événements qui s’enchainent, nous ne sommes pas loin d’une situation tragicomique…

Les disciples passent des pleurs aux rires… tendus qu’ils sont par la nouvelle de la Passion à venir…

Et nous, nous recevons là une belle leçon, pleine de santé pour notre manière de conduire nos vies…

 

Alors que retenir ?

Des distinctions… Il faut en faire.

Tout ne semble pas devoir être mis au même niveau, même si une chose chasse l’autre.

Il y a des choses qui comptent et puis il y a des choses qui sont seulement importantes.

Dans un cas, je dois répondre de tout moi-même, me laisser transformer par ma réponse, être marqué par elle, dans un autre cas je ne dois que satisfaire, répondre d’une manière extérieure, respectueuse…

Un caractère d’importance se dessine, le collectif des personnes qui est à respecter… ne pas choquer les autres, ne pas être un obstacle à leur avancée dans ce qui compte pour elles…

 

Que cette page d’évangile, éclaire notre manière d’être dans nos existences…

Que je sois attentif à ce qui compte, que je sache répondre convenablement à ce qui est important et surtout que je sache bien distinguer entre les deux…

 

Et pour cela, surtout, que je perçoive bien la visée de ma vie,

que j’en sois bien conscient…

Saint Ignace disait au seuil de ses Exercices Spirituels… L’homme est créé pour louer, respecter et servir Dieu Notre Seigneur et par là sauver son âme… Il aidait ainsi la personne à commencer à mettre de l’ordre dans sa vie…

 

Sachons-nous formuler ce qui compte vraiment aujourd’hui pour nous, pour notre salut, pour notre vie…

Que nous le fassions pour notre vie individuelle, de famille, ou de collectivité et tout notre quotidien prendra un autre sens… Nous serons là où nous sommes, comme nous sommes, à la recherche vraie du Royaume… Nous pourrons aussi entrer en dialogue plus profond avec le Seigneur.

 

Photo http://cathocatho.blogspot.fr/2011_01_07_archive.html

 

Publié dans Evangiles comm piste