Faire entendre les sourds, (re-)trouver le chemin de la louange…

Publié le par Père Jean-Luc Fabre

poeme-rose.jpg

Pour des raisons familiales et amicales, j’ai été amené à participer à un mariage et à un baptême au cours de la dernière semaine. De belles rencontres familiales, dans un cas, des grands parents assistaient au mariage de leur première petite-fille, dans l’autre un arrière grand-père assistait au baptême de sa première arrière-petite-fille…  J’ai pu m’adresser à chacun des deux hommes après la cérémonie pour les « féliciter ». Les deux, pris par beaucoup d’émotion, ont fait part de leur peine, l’un à cause d’une lourde maladie qui le frappait, l’autre à cause de la mort de son épouse, il y a dix ans. Ils manifestaient, à ce moment là, un assez profond découragement. Mais tous les deux tenaient aussi à être présents à cette fête, ils avaient fait l’effort malgré  la fatigue d’être présents et avaient, tous les deux, entrepris un assez long voyage pour être présents.

J’ai pu parler en confiance avec eux deux, j’ai essayé de les écouter mais je ne savais comment leur faire comprendre que la joie qui habitait le cœur de beaucoup, prenait véritablement racine dans ce qu’ils avaient vécu, réalisé jadis. Sans eux, sans leur amour, sans leur engagement, pas de petite-fille, pas d’arrière petite-fille… Ô Seigneur, donne leur de se réjouir eux aussi en ce jour, malgré les pertes, il y a ce signe de la bonté qui traverse leurs vies à reconnaître… Rends les capables d’entendre, de voir la beauté de la Vie…

Seigneur,

Aide-nous à regarder le monde avec une réelle objectivité, et pour cela, à regarder les choses avec profondeur, le bien que nous percevons vient de loin, il a été rendu possible par l’action de beaucoup, donne nous de regarder avec justesse et de pouvoir rendre grâce. 

Donne-nous aussi de voir le grain qui lève, ce qui germe aujourd’hui… Tu prépares avec nous dans les actes que nous posons aujourd’hui les joies de demain. Rends nous disponibles pour semer en ce jour. 

Donne-nous de te voir à l’œuvre sans cesse…. Aussi bien dans les actions d’hier, que celles d’aujourd’hui, aide-nous à comprendre Ta volonté, à l’aimer, à nous y livrer… 

Faisons nôtre cette demande si profonde d’Ignace. 

Le deuxième préambule. Demander ce que je désire. Ce sera, ici, demander une connaissance intérieure de tout le bien reçu, pour que moi, pleinement reconnaissant, je puisse en tout aimer et servir sa divine Majesté.

Contemplation pour parvenir à l'amour Exercices Spirituels n° 233

Père Jean-Luc Fabre

Publié dans actualité et vie : JL