Ga 2, 16.19-21 2e lecture du 11e dimanche, temps ordinaire, 12 juin 2016

Publié le par père Jean-Luc Fabre

11e dimanche du temps ordinaire, année C

Une nouvelle manière, donner ce que nous avons reçu… 

Qui regarde vers lui resplendira,

sans ombre ni trouble au visage.

Psaume 33

 parole-pren-corps.jpg

« Devenir juste ». Nous recevons cette injonction en nous disant que cette injonction nous convoque, nous demande d’être actifs. Dès lors, nous pouvons comprendre que cette injonction nous entraine à suivre un commandement, à observer une Loi, oubliant Celui qui nous l’a donné, oubliant de Le recevoir. Un faire qui se veut obéit à un principe qui l’extériorise, l’exténue, le tue. Cela a été l’attache des juifs dans leur histoire, cela a été l’attache de toute personne généreuse qui veut bien faire… C’était là où étaient les premiers chrétiens à leur commencement dans leurs manières d’être… En actes 2, ils disent à Pierre et aux apôtres Frères « Que devons nous faire ? ». Pierre répondra alors justement et simplement : « Recevez le baptême ! » Le faire nouveau en découlera. Oui, cette attache, à laquelle nous greffons notre dignité, a été revisitée, brisée, ouverte, sauvée par la nouveauté du Christ Jésus. Une autre manière s’offre à nous d’être hommes, dans et par la vie de Jésus le Christ… Une manière toujours à recevoir, à recevoir sans cesse...
Paul, un des premiers, le dira avec des mots de feu. Ce premier chemin, celui de la Loi, de la générosité, du faire, de la mise en pratique ne conduit pas, ne débouche pas sur la vie. La vie est d’une autre nature, que d’être le gain d’effort, le produit d’un travail. La vie nous est donnée, elle nous porte, nous enserre, nous précède et nous ne pouvons la recevoir qu’en sachant nous ouvrir à ce don, savoir nous donner en retour à ce don. Recevoir la gratuité, être pauvre, radicalement pauvre, se laisser rassembler, se découvrir dans le mouvement de son rassemblement pour être ouvert dans ce mouvement même à tous… Il ne s’agit plus de prendre, de faire, mais de recevoir… et de recevoir à la manière d’un autre, choisir le chemin de Jésus, parce que Jésus a pris ce chemin… de laisser, à vrai dire, le don être en nous, et nous laisser rassembler par Lui, nous découvrir en Lui, comprendre qui nous sommes vraiment par là… « Prends Seigneur et Reçois » Heureux celui qui prend le temps de recevoir ce qui lui est donné, il entrera alors avec les anges dans le mouvement de l’action de grâce… ce mouvement qui jamais ne cesse, qui ne cesse de s’ouvrir à tous…
Ce chemin est nouveau, radicalement nouveau. Nous ne pouvons par nous-mêmes le prendre. Il nous est donné, transmis, rendu possible par la vie de Notre Seigneur Jésus Christ. Nous devenons nous-mêmes en devenant membre de son Corps, en recevant cette appartenance, en vivant de son Eucharistie. Dès lors, tout en nous change, nos frontières ne sont plus là où nous pensions qu’elles étaient, tout devient fluide, circulation d’amour, réciprocité, miséricorde, réconciliation. Nous découvrons que nous vivons de cette tension de la Croix, qui nous donne de basculer vers la vie en Dieu. La vérité nous conduit à l’amour…
***
Galates 2, 16.19-21 Frères, nous le savons bien, ce n'est pas en observant la Loi que l'homme devient juste devant Dieu, mais seulement par la foi en Jésus Christ ; c'est pourquoi nous avons cru en Jésus Christ pour devenir des justes par la foi au Christ, mais non par la pratique de la loi de Moïse, car personne ne devient juste en pratiquant la Loi. Grâce à la Loi (qui a fait mourir le Christ) j'ai cessé de vivre pour la Loi afin de vivre pour Dieu. Avec le Christ, je suis fixé à la croix : je vis, mais ce n'est plus moi, c'est le Christ qui vit en moi. Ma vie aujourd'hui dans la condition humaine, je la vis dans la foi au Fils de Dieu qui m'a aimé et qui s'est livré pour moi. Il n'est pas question pour moi de rejeter la grâce de Dieu. En effet, si c'était par la Loi qu'on devient juste, alors le Christ serait mort pour rien.
père Jean-Luc Fabre  

image http://donnerrecevoir.files.wordpress.com/2013/02/la_parole_prend_corps.jpg