Ga 4, 4-7 En cette nouvelle année, recevons et occupons notre place dans la fraternité en Christ…

Publié le par père Jean-Luc Fabre

La bonne nouvelle concerne tout le réel et, de ce fait, elle se révèle à nous comme une succession de poupées gigogne… La Bonne nouvelle manifestée en Jésus-Christ est aussi la nôtre et ce n’est pas tout, la nôtre est aussi celle de nos frères, tous nos frères… jusqu’à ce que tout le réel soit rassemblé dans le Christ… C’est bien ainsi que nous pouvons saisir ce que devenir fils de Dieu comporte. Paul nous présente l’empilement de cette bonne nouvelle, la succession de poupées gigognes…

Le salut nous vient de l’entrée gratuite du Fils de Dieu en notre humanité, entrée particulière, au sein du peuple juif, mais entrée aussi dans toute l’humanité… salut qui touche et les uns et les autres… ce salut rejoint chacun par le don de l’Esprit, esprit qui en chacun de nous développe l’attitude filiale à partir du plus profond de notre être : notre cœur …

Filiation qui s’exprime par des cris d’amour envers Celui qui nous a tout donné, la vie, son Fils, nos frères… Notre Père. Recevant ce don, nous devenons aussi canal de la Bonne Nouvelle de cet amour qui se répand, par la grâce qui nous est faite et qui nous anime… Allons en cette nouvelle année riche de cette certitude, nous sommes dans le flux de l’amour, qui vient de plus loin que nous, qui nous appelle bien au-delà de nous… Entrons dans la grande fraternité universelle qui est enchâssée dans le Fils Unique…

Père Jean-Luc Fabre

Image http://www.certiferme.com/blog/imgs/articles/blog-3026-quelques-poupees-du-monde-030113200620-5743898193.JPG

Galates 4, 4-7

Frères,
lorsqu’est venue la plénitude des temps,
Dieu a envoyé son Fils,
né d’une femme
et soumis à la loi de Moïse,
afin de racheter ceux qui étaient soumis à la Loi
et pour que nous soyons adoptés comme fils.
Et voici la preuve que vous êtes des fils :
Dieu a envoyé l’Esprit de son Fils dans nos cœurs,
et cet Esprit crie
« Abba ! », c’est-à-dire : Père !
Ainsi tu n’es plus esclave, mais fils,
et puisque tu es fils, tu es aussi héritier :
c’est l’oeuvre de Dieu.

– Parole du Seigneur.