Glorifions Dieu dans notre corps

Publié le par Jardinier de Dieu

danser1.JPGEn méditant le passage de l’Evangile selon St Luc d’aujourd’hui, je me rends présent à la scène où les  disciples ont éprouvé la stupeur causée par la présence du Ressuscité. Mais rapidement, ils ont trouvé la joie.

Une joie immense qui prend sa source de pouvoir boire et manger avec le Ressuscité dont le Corps n’est plus comme celui du Rabbi Jésus. Mais avec son corps de Ressuscité le Seigneur continue à communier avec ses disciples, à leur être présent. Nous, êtres humains, nous sommes âme et corps (et esprit). A quoi sert donc notre corps terrestre, si le corps de la résurrection était complètement différent ?

Pour demeurer dans la joie de  Pâques et approfondir la relation à notre corps à la lumière pascale, je vous propose un extrait de l’homélie intitulée « le Christ s’est offert lui-même à Dieu »  (mars 2010) du Père Raniero Cantalamessa, prédicateur de la Maison pontificale. Dans cet extrait, il s’agit d’une explication de la signification du dernier repas institué par Jésus (Eucharistie), explication adressée aux jeunes.

Qu'est-ce que l'eucharistie a à dire aux jeunes ? Il suffit de penser à une chose : que veut le monde des jeunes gens et des jeunes filles, aujourd'hui ? Le corps, rien d'autre que le corps ! Le corps, dans la mentalité du monde, est essentiellement un instrument de plaisir et de jouissance. Une chose à vendre, à exploiter tant qu'on est jeune et séduisant, et dont on se débarrassera ensuite, avec la personne, quand il ne servira plus à ces fins. Le corps de la femme, tout particulièrement, est devenu un article de consommation.

Enseignons aux jeunes chrétiens, garçons et filles, à dire, au moment de la consécration : « Prenez et mangez, ceci est mon corps, offert pour vous ». Le corps est ainsi consacré, il devient une chose sacrée, qu'on ne peut plus « jeter en pâture » à sa concupiscence et à celle d'autrui, qu'on ne peut plus vendre, parce qu'il a été donné. Il est devenu eucharistie avec le Christ. L'apôtre Paul écrivait aux premiers chrétiens : « notre corps n'est pas fait pour l'impureté mais pour le Seigneur Jésus... Glorifiez donc Dieu dans votre corps » (1 Co 6, 13.20).

Et maintenant, adultes, glorifions Dieu dans notre corps. Bonne journée.
Source de la photo : http://3.bp.blogspot.com/_T6Rz11BbIas/TL4NkSWFZRI/AAAAAAAAAAY/1IZ2G_4yhMQ/s1600/1991-S~1.JPG.

Publié dans Temps pascal