He 2, 14-18 Ceux qu'il vient aider, ce ne sont pas les anges, ce sont les fils d'Abraham…

Publié le par père Jean-Luc Fabre

« Ce qui s’annonce là sans bruit… »

 

En ces quelques lignes sont dessinées les principales nervures de notre foi, de la compréhension que nous pouvons avoir du Mystère du Seigneur, la place qu’il occupe dans notre humanité, le levier qu’il actionne pour donner à chacun de nous le moyen de reprendre notre chemin vers Notre Père.

5unegmed.jpg

Oui, il est devenu l’un de nous, complètement, jusqu’au bout. Il a rempli toute l’existence humaine de sa présence, jusqu’à la mort, jusqu’à la descente en enfer. Ceci nous donne de pouvoir être avec Lui, porté par Lui en tout. Nous pouvons nous fier, nous abandonner à Lui à chaque instant de notre vie, en tous les moments de nos existences. Il pourra nous recevoir, nous conduire.

 

Plus rien ne peut nous effrayer, nous retenir. Avec Lui, nous découvrons l’amour intégral. Nous respirons un nouvel air, une nouvelle manière de vivre nous habite, nous avançons dans une nouvelle existence… Nous n’existons plus par rapport à notre pauvre être, mais nous vivons au niveau de la merveilleuse promesse de la filiation de toute l’humanité. Jésus donne à chacun de ses frères, de ses sœurs à pouvoir entrer avec Lui dans cette merveilleuse marche tous ensemble vers Notre Père. Amen Alléluia !!!

 

Hebreux 2, 14-18 Puisque les hommes ont tous une nature de chair et de sang, Jésus a voulu partager cette condition humaine : ainsi, par sa mort, il a pu réduire à l'impuissance celui qui possédait le pouvoir de la mort, c'est-à-dire le démon,  et il a rendu libres ceux qui, par crainte de la mort, passaient toute leur vie dans une situation d'esclaves.

Car ceux qu'il vient aider, ce ne sont pas les anges, ce sont les fils d'Abraham.

Il lui fallait donc devenir en tout semblable à ses frères, pour être, dans leurs relations avec Dieu, un grand prêtre miséricordieux et digne de confiance, capable d'enlever les péchés du peuple.

Ayant souffert jusqu'au bout l'épreuve de sa Passion, il peut porter secours à ceux qui subissent l'épreuve.

Père Jean-Luc Fabre

photo : http://nouralanour.unblog.fr/files/2009/04/5unegmed.jpg