Intention de prière générale du pape (juin 2012)

Publié le par Jardinier de Dieu

 L’Eucharistie, la vraie nourriture de la vie chrétienne
France-Euch.gif

Issue d’une famille protestante, j’ai toujours été fière de pouvoir citer des passages de l’Evangile par cœur. D’ailleurs, mon père était pasteur, mais je n’ai eu que des souvenirs épars de lui, car il est décédé quand j’ai eu 6 ans. Pour moi, chaque dimanche au culte dominical, c’était la joie, c’était la fête. Et je ne savais pas que le signe de croix si simple importait tant aux chrétiens. Dessiner ce signe sur notre corps est une prière qui nous rappelle la Sainte Trinité : Père, Fils et Saint Esprit, la mort du Fils sur la croix ainsi que sa résurrection. Ce signe de croix nous apporte un grand espoir : notre vie terrestre est une première étape qui nous prépare à entrer dans la vie éternelle.

Un jour, j’ai quitté ma ville natale pour mon premier travail dans l’informatique. C’était à Toulouse. Là j’ai rencontré une femme d’une quarantaine d’année qui m’a prêté une chambre dans sa maison gratuitement en attendant que je puisse trouver un logement. Pourtant, elle n’était pas riche, son mari travaillait à la mairie du quartier comme agent de sécurité et elle, elle était institutrice. L’aîné de ses 4 enfants était en CM2 et la benjamine en 1ère année d’école maternelle.

Je n’oublierai jamais les rires, les pleurs de ces 4 petits. Ils priaient avec le « Notre Père » et le « Je vous salue Marie » avec leurs parents, le matin comme le soir. Chacun dessinait le signe de croix sur son corps avant de prier. Jeanne, la maman, allait à la messe en semaine quand elle pouvait. Je lui ai souvent posé la question pourquoi elle communiait "souvent", à quoi cela servait-il ? Jeanne ne connaissait pas la bible par cœur comme moi, mais le Jésus eucharistique était très important pour elle, pour sa famille.

De temps en temps, je suis allée avec toute sa famille à la messe par curiosité.

Un jour à la messe, pendant la consécration, j’ai cru que le Christ en personne s’était adressé à moi personnellement : « Muriel, je suis la Parole, ce Pain est mon Corps et ce Vin est mon Sang, je me donne à toi, veux-tu me recevoir ? » Ces mots ne m’ont pas quittée pendant des jours. J’ai retrouvé le calme dans mon cœur lorsque j’ai décidé de devenir catholique. Mais comment faire ? Je devais en parler à ma mère. Je savais qu’elle ne serait pas contente. C’était vrai. Ma mère prit très mal ma décision. Néanmoins, le soir à la veillée pascale de l’année suivante, j’ai prononcé le Credo devant l’assemblée de ma paroisse : « Je crois en l'Église, une, sainte, catholique et apostolique »

Il y a déjà 30 ans que je découvre le Christ eucharistique dans l’Eglise catholique. Celui qui était présent au culte pendant mon enfance et ma jeunesse, continue à me nourrir, me guider et m’accompagner partout où je vis, malgré les hauts et les bas de ma vie. Chaque jour de ma vie maintenant est un jour de fête. Car partout dans le monde, chaque minute, il y a une célébration qui annonce la Résurrection du Christ. Il est toujours vivant, il ne nous attend pas seulement en son tabernacle, mais à chaque instant de la vie. Il nous parle à travers sa Parole, ses sacrements, tous ses frères humains… Dans les moments de joie comme de peine, n’oublions jamais de recourir au Christ Eucharistique et de le recevoir parce qu’il est la vraie nourriture pour notre vie chrétienne.

Que les croyants sachent reconnaître, dans l’Eucharistie,
la présence vivante du Ressuscité
qui les accompagne dans la vie quotidienne !
(intention de prière générale du Pape pour juin 2012)

Raconté par Muriel Chassagne -  Jardinier de Dieu
apostolat_prière_logo
PRIER AU CŒUR DU MONDE donne chair aux intentions de prière que le Pape nous confie,
et nous aide à prier

Service officiel des intentions de prière du Saint-Père
photo http://www.temoins-amour-esperance.org/Bitmaps/France-Euch.gif