Intentions de prière du Pape, novembre 2012 : pour les évêques, les prêtres et les ministres de l'Evangile

Publié le par Jardinier de Dieu

Jardinier de Dieu essaie de mettre ces lignes suivant en espérant éclaircir un peu la question posées par certains visiteurs : Pourquoi faut-il prier pour les évêques, les prêtres et les ministres de l’Evangile ? ordination-episcopale-mgr-francois-kalist-mgr-albert-rouet.jpg

1/ D’abords, essayons de comprendre le Sacrement de l’Ordre : il faut le situer par rapport au sacrement de Baptême. Grâce au Baptême, tous les baptisés participent au Sacerdoce du Christ. Cette participation s’appelle "sacerdoce commun des fidèles". En effet, comme le dit Saint Pierre, toute l’Église est un peuple de prêtres, un peuple sacerdotal. (1 Pierre 2,5.9)

Le Sacrement de l’Ordre consacre un homme à une mission spécifique dans l'Église et un pouvoir pour remplir cette mission : celle de la constituer en étant au service de Dieu et au service du Peuple de Dieu, par la transmission de la Parole, par la prière, par les sacrements et tout particulièrement l'Eucharistie.

Le Sacrement de l’Ordre comporte trois degrés : le diaconat, le presbytérat et l’épiscopat qui concernent l’ordination des diacres, des prêtres et des évêques. Ce qui constitue le presbytérat, c'est que les prêtres sont institués pour être collaborateurs des évêques, associés à eux dans la fonction sacerdotale de ces derniers au service du Peuple de Dieu.

2/ Le concile Vatican II   

La compréhension du presbytérat s'est approfondie avec le concile Vatican II. Avant ce concile, l’idée que l’on s’en faisait venait de l’enseignement du Concile de Trente au 16e siècle. Le concile de Trente très marqué par les orientations de la Réforme calviniste et luthérienne qu'il entendait combattre l'a surtout défini comme le pouvoir de célébrer l’eucharistie et de pardonner les péchés.

Vatican II reprend cet enseignement, mais le replace dans une perspective plus large en le situant par rapport à la communion ecclésiale par l’épiscopat. Le presbytérat est une participation à l’ordre épiscopal et à sa mission d’enseigner, de sanctifier et de réaliser cette Église communion au mystère de notre commune divinisation. Selon le "cadre" qui lui est défini par l'Église a donc aussi pour mission de sanctifier, d’annoncer la Parole de Dieu et d’animer le peuple de Dieu.

Cette nouvelle conception a beaucoup de conséquences sur la manière d’exercer le ministère presbytéral. (http://infocatho.cef.fr/fichiers_html/dossiers/anneesacerdotale/asdossier07.html)

3/ L’explication de Dom Hugues sur la prière pour l’évêque 

Pendant 27 ans, à toutes les messes nous avons   prié avec amour pour « notre Pape Jean Paul ». C’était devenu une habitude… si bien qu’il faut maintenant nous habituer à « notre Pape Benoît » !

C’est une très antique tradition de nommer l’Evêque de Rome car c’est lui qui réalise la communion dans toute l’Eglise. En le nommant, nous exprimons notre désir de cette communion. De même, nous nommons l’évêque du lieu où se célèbre la messe. Il est responsable de la communion dans une région donnée. Tous les évêques sont successeurs des apôtres. En nommant le pape et l’évêque, nous désirons cette communion de l’Eglise, et déjà  nous la construisons. Au fait, connaissez-vous le nom de votre évêque ? 


 4/ Evidemment, en priant pour les évêques, nous prions aussi pour les prêtres qui sont " l’aide et l’instrument " de l’Ordre épiscopal, comme l’écrit la Constitution Lumen gentium (n. 28). Ils prolongent dans chaque communauté l’action de l’évêque, dont ils rendent la figure de pasteur présente, d’une certaine manière, dans les différents lieux.( http://www.vatican.va/holy_father/john_paul_ii/audiences/1993/documents/hf_jp-ii_aud_19930825_fr.html)

Donc l’intention générale de prière du Saint Père Benoit XVI pendant le mois de novembre 2012 : Prions pour les évêques, les prêtres et tous les ministres de l'Évangile : Qu’ils rendent un témoignage courageux de fidélité au Seigneur crucifié et ressuscité !

Et prenons un peu de temps pour visiter Prier au cœur du monde qui consacre son numéro à cette intention