Itinéraire de prière avec Saint Luc (extrait) - Cardinal Martini

Publié le par Jardinier de Dieu

St-Luc.jpg

Nous allons parcourir ensemble un « itinéraire de prière » d’après l’évangile de saint Luc : Luc est un évangéliste qui parle le plus de la prière. La prière que Jésus a faite de jour, dans un lieu désert (4, 42), ou bien la prière de nuit, sur la montagne (6, 12), et la prière au moment  de son baptême (3, 21).

L’Evangile de Lus parle aussi de notre prière : il raconte la parabole de l’ami importun (11, 5-8), celle de la veuve et du juge malhonnête (18, 1-8) pour nous dire qu’il est nécessaire de prier toujours, sans se lasser.

De plus, Luc montre des exemples de prière : nous réfléchirons à propos de ces exemples. Ce sont trois prières de Jésus : l’hymne d’allégresse, la prière de Jésus au jardin, la prière de Jésus sur la croix. Trois prières des hommes : le Magnificat de la Vierge, la prière de Siméon et la prière du chrétien, le Notre Père.  Pour terminer nous réfléchirons sur une prière de la communauté chrétienne rapportée par Luc dans les Actes des Apôtres.

Avant de commencer à prier nous devons nous rendre compte des difficultés particulières que peut rencontrer notre prière, de ce qui peut empêcher notre esprit d’être en communion avec  l’Esprit de Dieu.

De nos jours, beaucoup de personnes ressentent de la difficulté à prier, en pensant aux souffrances de tant de nos frères. Et plus encore, à la pensée de ceux qui, aux prises avec des événements douloureux, restent troubler dans leur foi et se demandent pourquoi Dieu n’intervient pas.

Je crois que cela, et les autres difficultés que nous pouvons éprouver, montre que nous pouvons faisons passer dans la prière tout ce que nous portons en nous ; sans cela notre prière ne sera pas authentique, elle resterait artificielle et coupée de la vie. Dans le silence et devant Dieu, exprimons les sentiments que nous éprouvons, la difficulté même de nous mettre en sa présence et de reconnaître le Dieu qui s’est révélé en Jésus Christ.

Nous pouvons dire pour commencer :

Seigneur, Dieu mystérieux, nous connaissons si peu ! Quelquefois même nous avons l’impression de te connaître de moins en moins. Il nous semble lutter contre toi, comme Jacob contre l’Ange ; il nous semble lutter contre l’image que nous avons de toi. Nous ne pouvons pas te comprendre, nous ne réussissons pas à te pénétrer.

Ô Seigneur, dévoile ton visage, montre-nous le visage de ton Fils crucifié. Fais en sorte que, sur ce Visage, nous puissions saisir quelque chose des souffrances qui battent sur tant de portions de l’humanité. Fais en sorte que nous puissions te connaître tel que tu es vraiment, dans ton Fils crucifié pour nous, dans sa mort, dans son agonie et dans sa résurrection à la vie.

Amen

Cardinal Martini, Ed. Mediaspaul, Paris, p.p. 7-9

photo http://preprod.meltem-int.com/marie/blog/wp-content/uploads/2010/10/St-Luc.jpg

Publié dans Manières de prier