J'étais nu, Papa, et tu m'as habillé

Publié le par Jardinier de Dieu

papa-et-bebe.jpg

Dieu est particulièrement présent dans la personne du tout-petit : ce mystère illumine ma mission de père.

Il y a certains moments de la vie où des phrases de l’Évangile prennent un relief extraordinaire. Depuis la naissance d’Emmanuel, je pense souvent à : « J’avais faim et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif et vous m’avez donné à boire, j’étais nu et vous m’avez habillé. […] À chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. » Quand Emmanuel est arrivé, il était nu, il avait faim, il avait soif. Chaque jour depuis neuf mois, il demande à être nourri, lavé, langé, habillé.

Papa – ou maman –, j’assume la responsabilité d’un petit d’homme. À travers lui, c’est la présence de Jésus qui est entrée dans ma vie. Quel mystère ! Le Royaume est proche, il n’est ni au bout du monde ni dans je ne sais quelle utopie. Cette présence dans la pauvreté absolue d’un bébé ne nous est pas seulement manifestée, à ma femme et moi ; elle nous est confiée. « Dieu s’est fait homme pour que l’homme soit Dieu », écrit saint Irénée. Emmanuel m’est donné par le Père pour que je devienne père, que j’apprenne à aimer comme lui, avec force et tendresse, avec exigence, miséricorde… et une infinie patience. Voir la présence de Jésus dans mon enfant ? Ça ne change rien, mais ça change tout.

 

Cyril Mounier

http://www.famillechretienne.fr/famille/maternite-paternite/jetais-nu-papa-et-tu-mas-habille_t5_s16_d63093.html

photo http://www.bloc.com/images_administrables/bibliotheque/grande/papa-et-bebe.jpg 

 

Publié dans Pensée du jour