Jc 3, 16-18.4, 1-3 2ème lecture du 25e dimanche, temps ordinaire

Publié le par père Jean-Luc Fabre

desordre_du_monde.jpg

Les échos des premières communautés chrétiennes sont précieux pour nous, pour notre manière de vivre en communautés ecclésiales. Au début, les premiers chrétiens ont reçu de plein fouet toutes les situations, tous les désordres, toutes les merveilles aussi… Leurs réactions, leurs manières de voir sont donc porteuses de lumière pour notre propre manière de vivre ensemble. Ils ont pu percevoir les effets de la présence agissante de Dieu dans leurs vies, aussi bien la vie personnelle que la vie communautaire. N’en doutons pas cette action de Dieu se poursuit en nos propres vies. Ecouter leur témoignage peut nous aider à nous ouvrir à l’action du Seigneur aujourd’hui…
L’enseignement de Jacques est de nous montrer combien la droiture, ce à quoi nous pouvons nous engager peut aider à la qualité de nos vies… La droiture nous ouvre à d’autres dimensions qui rendent possibles une vie fructueuse. La droiture dans les relations oriente vers la paix, ce don du Christ Ressuscité qui rend possible tout le reste en nos vies, en introduisant envers les autres une attitude pratique de tolérance, une attitude réflexive de compréhension. A partir de tout cela, qui se retrouve dans la base du carré magique, la profusion de la vie se répand en bienfaits multiples…

VISEE

paix,

FONDEMENT

compréhension

ACTION

Tolérance

ORGANISATION

droiture

 

 

 

 

 

 

La droiture ouvre nos vies à la sagesse
A partir de cette base qui assoit la luxuriance de la vie, la base des conflits, la source de la division en l’homme, peuvent être interrogées, stigmatisées même. C’est la convoitise, c’est elle qui répand la désunion et le conflit… Parole d’hier, parole d’aujourd’hui… En ces jours, où certains se retrouvent avec des revenus sans aucune comparaison avec d’autres, parfois plusieurs milliers de fois plus élevés dans le même environnement national, cela ne peut être, cela détruit l’humanité en chacun…

Cette parole de l’apôtre nous donne un orient, rechercher la droiture, la justice, c’est capter la sagesse de Dieu, c’est lui donner la possibilité de se poser parmi nous, c’est lui donner la possibilité de porter fruit… N’en doutons pas… Recherchons la droiture, fuyons la convoitise… (père Jean-Luc Fabre)

Jacques 3, 16-18 ; 4, 1-3

Bien-aimés, la jalousie et les rivalités mènent au désordre et à toutes sortes d’actions malfaisantes.
Au contraire, la sagesse qui vient d’en haut est d’abord pure, puis pacifique, bienveillante, conciliante, pleine de miséricorde et féconde en bons fruits, sans parti pris, sans hypocrisie.
C’est dans la paix qu’est semée la justice, qui donne son fruit aux artisans de la paix.
D’où viennent les guerres, d’où viennent les conflits entre vous ? N’est-ce pas justement de tous ces désirs qui mènent leur combat en vous-mêmes ?
Vous êtes pleins de convoitises et vous n’obtenez rien, alors vous tuez ; vous êtes jaloux et vous n’arrivez pas à vos fins, alors vous entrez en conflit et vous faites la guerre. Vous n’obtenez rien parce que vous ne demandez pas ;
vous demandez, mais vous ne recevez rien ; en effet, vos demandes sont mauvaises, puisque c’est pour tout dépenser en plaisirs.

photo http://www.subfoot.com/wp-content/uploads/desordre_du_monde.jpg

Publié dans Lettre de St Jacques