Jn 14, 23-29 Si vous m'aimez ...

Publié le par père Jean-Luc Fabre

Les lectures du 6ème dimanche du temps Pascal année C

boule-de-neige.jpg

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 14,23-29.

Jésus lui répondit : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons vers lui et, chez lui, nous nous ferons une demeure.
Celui qui ne m’aime pas ne garde pas mes paroles. Or, la parole que vous entendez n’est pas de moi : elle est du Père, qui m’a envoyé.
Je vous parle ainsi, tant que je demeure avec vous ;
mais le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit.
Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. Que votre cœur ne soit pas bouleversé ni effrayé.
Vous avez entendu ce que je vous ai dit : Je m’en vais, et je reviens vers vous. Si vous m’aimiez, vous seriez dans la joie puisque je pars vers le Père, car le Père est plus grand que moi.
Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent ; ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez.

***

Il y a la Parole, le Père, la Paix… Distinguer ces trois pôles : il y a la Parole, reçue du Fils, qui est celle du Père, il y a le Père qui a donné au Fils de dire la Parole, il y a la Paix que je reçois du Fils pour accepter son aller vers son Père et pouvoir mesurer ce que sa Parole dit de sa relation à son Père…. Aller de l’un à l’autre de ces trois pôles, lentement : la Parole, le Père, la Paix.
La Parole, celle reçue du Fils, se révèle être aussi celle du Père, parce que le Fils va à lui et nous laisse, nous donne sa Paix pour découvrir en nous ce nouveau point de vue, cette nouvelle profondeur… Entrer dans ce mouvement, réaliser que nous sommes, depuis longtemps, depuis toujours, dans ce mouvement, celui du Fils qui ne cesse d’aller et venir entre son Père et nous, pour nous mener à lui. Ce mouvement est celui de la vie en vérité, ce mouvement  nous donne, en retour, de pouvoir inventer, de dire autrement, d’être fidèles et créatifs… créatifs parce que fidèles, fidèles parce que créatifs… ouverts à nos vies, ouverts à sa vie…

boule-de-neige-plusieurs.jpg

Mesurer toute la profondeur de ce qui nous a été dit, cette parole nous fait grandir, nous donne de considérer autrement les choses, nous fait entrer dans cette relation profonde et mystérieuse, celle entre le Père et le Fils. Si nous percevons ainsi les choses, nous pouvons rester fidèles dans la nouveauté, nous percevons aussi l’action discrète de cet Esprit qui nous guide dans ce mouvement, nous mesurons alors la joie qui naît de notre lâcher prise de la figure figée du Christ, en entrant dans sa volonté…« Si quelqu'un m'aime, il restera fidèle à ma parole ; mon Père l'aimera, nous viendrons chez lui, nous irons demeurer auprès de lui ».  
La Seigneurie du Christ est là en tous les jours de ma vie, mon amour de lui me donne de le confesser dans mon propre quotidien qui trouve ainsi sa pleine mesure.

Père Jean-Luc Fabre