Jésus vient à nous sous forme d'Eglise

Publié le par Jardinier de Dieu

Foi, Croix, Eucharistie, Communauté sont liées

L' extrait de la conférence donnée à Ghazir par Maurice Zundel en 1959 sur le mystère de l'Eucharistie :

- Jésus vient à nous sous forme d'Eglise

- Être identifié à lui

- Se rendre présent à la Croix

 

« Jésus vient à nous sous forme d’Eglise »


messe-foulard.jpeg 

C'est donc en forme d'Église que Jésus vient à nous, pour faire de nous l'Église et nous ne pouvons précisément Le rencontrer que dans la communauté, par la communauté et pour la communauté, puisque la foi qui nous unit à sa Personne, qui nous fait reconnaître en lui le Fils de Dieu est inséparable de la foi qui nous fait reconnaître en lui et qui nous fait devenir avec lui le Fils de l'Homme. Justement, nous ne pouvons pas atteindre l'un sans l'autre, le Fils de Dieu sans joindre en même temps le Fils de l'homme, et nous ne pouvons participer à l'intimité du Fils de Dieu qu'en accomplissant la mission du Fils de l'homme.

 

Tout cela est lié : la foi à la Croix, la Croix à l'Eucharistie, l'Eucharistie à la communauté. Tout cela constitue une unité impossible à diviser : participer à la divine liturgie, vivre la messe c'est vivre la Croix et vivre la Croix, c'est vivre la vocation du second Adam, vivre la Croix, c'est entrer dans sa mission, vivre la Croix, c'est refuser toutes les séparations que le péché a engendrées, puisque, comme dit l'oraison de la Fête du Christ-Roi : " Les peuples ont été désagrégés, dispersés par le péché. " S'unir à lui, c'est donc rassembler et réunir et faire de tous ces peuples un seul pain et un seul corps.

 

Et c'est alors justement que nous sommes véritablement unis à lui et que nous sommes en prise sur sa Présence. Je crois, en effet, que si notre Seigneur est le Fils de l'Homme, si il est chez lui à l'intérieur des autres, comme on le dit magnifiquement : " Il est toujours chez lui à l'intérieur des autres ", il ne nous manque jamais. L'Ascension, si l'Ascension a effacé sa Présence visible, il n'est pas monté vers un ciel imaginaire. Il peut demeurer au milieu de nous, avec nous, puisque le Ciel c'est la lumière, la lumière du face à face avec Dieu où il est entré naturellement dans une plénitude infinie. Mais notre Seigneur peut être – et il est sûrement – au milieu de nous, il est avec nous jusqu'à la fin des siècles, non pas seulement par sa divinité, ce qui va de soi, mais par son humanité elle-même qui est d'ailleurs inséparable de la divinité.fleche.gif


photo http://paroisse.stlhomer61.free.fr/messe_foulard.jpeg 

Publié dans Eucharistie - Mystère