Jn 15, 18-21 Discours de la Cène : les disciples seront persécutés comme leur maître

Publié le par Jardinier de Dieu

Samedi (6e semaine de Pâques) Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 15,18-21.

A l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : " Si le monde a de la haine contre vous, sachez qu'il en a eu d'abord contre moi.Si vous apparteniez au monde, le monde vous aimerait, car vous seriez à lui. Mais vous n'appartenez pas au monde, puisque je vous ai choisis en vous prenant dans le monde ; voilà pourquoi le monde a de la haine contre vous. Rappelez-vous la parole que je vous ai dite : Le serviteur n'est pas plus grand que son maître. Si l'on m'a persécuté, on vous persécutera, vous aussi. Si l'on a observé ma parole, on observera aussi la vôtre. Les gens vous traiteront ainsi à cause de moi, parce qu'ils ne connaissent pas celui qui m'a envoyé.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 marguerite-rouge.jpg

« Le serviteur n'est pas plus grand que son maître.

Si l'on m'a persécuté, on vous persécutera, vous aussi. » 

La liturgie nous propose cette parole du Seigneur

En ce cœur du temps pascal, elle nous fait éprouver que

Si la fête de Pâques termine le temps du Carême de Pénitence,

Elle nous conduit aussi comme à un « Carême de Joie »,

Une épreuve que nous vivons avec Seigneur Jésus dans la joie.

Jésus nous a averti que le mal existe, qu’il rôde toujours,

Même après sa résurrection le mal est présent, actif....

Il guette ceux qui veulent vivre sous la lumière et l’amour de Dieu.

Il est prêt de nous attaquer, de nous dévorer,

De la même façon qu’autrefois, il l' a persécuté . 


« Les gens vous traiteront ainsi à cause de moi,

parce qu'ils ne connaissent pas celui qui m'a envoyé. » 

Le mal l'a cloué  sur la croix,

Mais Lui, il a demandé au Père

De pardonner ceux qui étaient sous l'emprise du mal et qui l’ont tué.

Car ces gens-là ne savaient pas ce qu’ils faisaient.

Ils n’avaient pas mesuré combien Lui et son Père vous étiez amour...

Ici, dans ce passage de l’Evangile,

Jésus nous le dit bien, c’est par l’ignorance de l’amour du Père,

Que le monde l’a mal traité. 

Sa parole, son amour pour le monde, ce monde qui le haït,

Doivent, aujourd’hui, nous interpeller, nous les croyants...

Ayons un cœur pleinement aimant, obéissant, comme Lui,

Une foi ferme au Père,

Sous la lumière claire et libre de l'Esprit,

Ouvrons nos cœurs aux appels, aux cris de nos frères

Qui sont encore pris par le monde,

Servons-les dans la vérité, la justice et la paix,

malgré la méchanceté, les persécutions que nous recevons d’eux.

Ainsi jour après jour,

Nous cheminons sur les traces du Seigneur

Pour faire goûter,

Découvrir l’amour du Père aux gens que nous côtoyons.

Le refus du monde face à nos propositions d’amour

Est un bon moment, la bonne occasion, le temps favorable

Qui nous aident à nous plonger dans le mystère pascal,

Le mystère du passage de la mort à la vie qui s’offrent à chacun.

Entendons cet appel...

Rejetons toute crainte, vivons ce don...

Rien ne peut plus nous faire peur ;

Ayons foi toujours en la Parole du Seigneur !

Il est mort et il est Ressuscité.

Continuons à marcher sur ses pas, avec humilité et simplicité ;

Demandons à l’Esprit de remplir nos cœurs de la vraie joie,

Celle des enfants pauvres du Père

Ensemble, nous allons à la vie  qui renait à partir de nos croix,

Et de la foi en nos Résurrections.

Amen. 

Jardinier de Dieu