Jn 16, 12-15 dimanche 26 mai 2013 L'Esprit nous conduira vers le mystère de Dieu

Publié le par père Jean-Luc Fabre

 Vers la vérité toute entière, une multitude de frères…

 Dimanche 26/05/13 - (Prière universelle)

Jean 16, 12-15 À l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « J'aurais encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous n'avez pas la force de les porter. Quand il viendra, lui, l'Esprit de vérité, il vous guidera vers la vérité tout entière. En effet, ce qu'il dira ne viendra pas de lui-même : il redira tout ce qu'il aura entendu ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître. Il me glorifiera, car il reprendra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. Tout ce qui appartient au Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit : Il reprend ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. »

 multiplication-des-pains.jpg

 Ivoire, vers 968. La Multiplication des pains et des poissons. Musée du Louvre, Paris.

 « Mais pour l’instant » Un mystère s’est rendu présent à nous, par la venue du Fils. Il a manifesté le mystère par la manière qu’il a eu de partager notre vie. Il nous introduit ainsi dans une réalité nouvelle à nos yeux. Mais, là, en cet instant, il signe son arrêt terrestre pour nous ouvrir à une nouvelle présence, celle de l’Esprit. La modalité de cette nouvelle présence ne nous fera rien découvrir d’autre de manière objective, mais nous introduira dans l’épaisseur de la réalité qui vient à nous depuis toujours.

 

« Il vous guidera » Nous entrons dans ce mystère, nous en découvrons les liens internes. Nous y trouvons aussi notre propre chemin, nous y trouvons une place d’acteur. Depuis le commencement, il n’y avait pas une personne mais trois qui sont si étroitement liées, si reliées les unes aux autres. L’amour s’y manifeste à chaque étape de sa révélation comme la réalité essentielle. La parole de Père qui bénit son Fils au baptême ou au Tabor, la parole de l’Esprit qui surgit dans le cœur des hommes, les proches et les lointains…

 

« Pour vous » Cette réalité nous appelle nous-mêmes à changer, à aller à elle, à vivre d’elle, à manifester sa gloire envers tous nos frères qu’elle nous appelle à aimer, comme elle-même est l’amour en acte et source… Leur exemple nous réconforte, nous dynamise, nous remplit d’allégresse. Nous désirons cette paix universelle pour tous avec eux. L’approfondissement de la relation avec eux est sans fond, la relation renouvelée avec mon frère m’introduit encore plus dans ce mystère insondable, la vérité qui se révèle, se révèle en ne cessant de nous rendre libres, reliés.

 

Les relations entre eux nous font tous grandir en générosité, nous déplace pour ne plus vivre par rapport à nous mais par rapport à eux et à nos frères. Nous voulons cette communauté d’amour, nous voulons en vivre, nous voulons nous donner à elle. Nous sommes une part de cette réalité éternellement tournée vers les autres…

père Jean-Luc Fabre

image http://rouen.catholique.fr/IMG/jpg/Ivoire_-vers-968.jpg