Jn 5, 1-16 Guérison du paralytique à la piscine

Publié le par Jardinier de Dieu

Mardi (4ème semaine de Carême)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 5,1-16.


A l'occasion d'une fête des Juifs, Jésus monta à Jérusalem.

Or, à Jérusalem, près de la Porte des Brebis, il existe une piscine qu'on appelle en hébreu Bézatha. Elle a cinq colonnades,

sous lesquelles étaient couchés une foule de malades : aveugles, boiteux et paralysés.
Il y en avait un qui était malade depuis trente-huit ans.

Jésus, le voyant couché là, et apprenant qu'il était dans cet état depuis longtemps, lui dit : « Est-ce que tu veux retrouver la santé ? »

Le malade lui répondit : « Seigneur, je n'ai personne pour me plonger dans la piscine au moment où l'eau bouillonne ; et pendant que j'y vais, un autre descend avant moi. »

Jésus lui dit : « Lève-toi, prends ton brancard, et marche. »

Et aussitôt l'homme retrouva la santé. Il prit son brancard : il marchait ! Or, ce jour-là était un jour de sabbat.

Les Juifs dirent à cet homme que Jésus avait guéri : « C'est le sabbat ! Tu n'as pas le droit de porter ton brancard. »

Il leur répliqua : « Celui qui m'a rendu la santé, c'est lui qui m'a dit : 'Prends ton brancard, et marche ! ' »

Ils l'interrogèrent : « Quel est l'homme qui t'a dit : 'Prends-le, et marche' ? »

Mais celui qui avait été guéri ne le savait pas ; en effet, Jésus s'était éloigné, car il y avait foule à cet endroit.

Plus tard, Jésus le retrouva dans le Temple et lui dit : « Te voilà en bonne santé. Ne pèche plus, il pourrait t'arriver pire encore. »

L'homme partit annoncer aux Juifs que c'était Jésus qui lui avait rendu la santé.
Et les Juifs se mirent à poursuivre Jésus parce qu'il avait fait cela le jour du sabbat.
  jesus-et-le-malade.jpg

« Est-ce que tu veux retrouver la santé ?  »

Qui ne veut pas avoir la santé ? La question posée du Seigneur Jésus au paralitique, nous interpelle aujourd’hui. Ecoutons la réponse du malade depuis trente-huit ans : « Seigneur, je n’ai personne pour me plonger dans la piscine au moment où l’eau bouillonne, et pendant que j’y vais, un autre descend avant moi »

Et Jésus lui dit : « Lève-toi, prends ton brancard, et marche »

Seigneur Jésus,

Ta venue dans notre monde

Rend inutile la source miraculeuse.

Mais tu nous invites à croire en Ta Parole.

Car elle nous met debout, elle nous faire vivre.

Plonge-nous et replonge-nous dans l’eau

Qui nous donne la vie.

Donne-nous la force

Pour nous lever à ton appel.

Que nous ne songions plus au passé, aux années

Qui nous paralysent !

Accorde-nous la guérison de tout ce qui nous enferme,

Nous  sépare de toi et de nos frères !

Toi, l’unique médecin des corps et des âmes

Pour la vraie vie qui demeure éternellement.

Amen !