L'action de l'Esprit Saint dans l'Eglise

Publié le par jardinier de Dieu

petites-fleurs-buisson.JPG

 

Il y a beaucoup de gens qui sont mécontents de l'Eglise. On a même l'impression que le nombre des mécontents l'emporte et de loin sur celui des satisfaits. Sont mécontents des évêques, des curés, des théologiens, des animateurs, des journalistes, des couples, des jeunes, des enfants ... Il leur semble que l'Eglise ne fonctionne pas comme eux voudraient qu'elle agisse et soit présente à ce monde. Ils disent que l'Eglise rate les grands occasions l'une après l'autre, qu'elle méconnaît les mouvements de la société, que son discours est incompréhensible et que sa mission manque de mordant, qu'elle est mal organisée, qu'elle coûte trop cher, qu'elle ne fait pas une place suffisante aux femmes, aux minorités culturelles, aux handicapés, au monde ordinaire ...


 

Ce mécontentement est peut-être fondé ... L'Eglise devrait peut-être différente ... peut-être devrions-nous la regarder aussi avec un regard plus humble ... Le Seigneur n'a pas promis à l'Eglise qu'elle serait l'organisation la plus dynamique, la plus efficace, jouissant d'un prestige universellement reconnu. Il l'a confiée à l'Esprit Saint pour qu'il la conduise à l'achèvement de sa mission, qui est de former le Corps du Christ, avec tous les hommes. Le Seigneur a voulu, et cela nous est très difficile à accepter à cause de notre orgueil, que la mission de l'Eglise soit poursuivie dans la logique définie par l'Incarnation du Verbe, la pauvreté humaine, la fragilité des hommes, de leurs efforts et de leurs travaux, avec leurs péchés et leur contrition.


 

L'action de l'Esprit Saint dans l'Eglise d'aujourd'hui est de lui assurer non pas le succès incontestable, mais la fidélité au Christ crucifié, la fidélité au dessein du Verbe incarné dans le quotidien le plus humble et le plus actuel de ce temps.

 

 

Yvon Daigneault, 1991
Homéliaire B.
Editions Paulines & Médiaspaul, Montréal, p.p.97-98

Publié dans Esprit Saint