Hâte-toi de communier à l'Esprit Saint

Publié le par Jardinier de Dieu

parole de Dieu

Comment cela arrivera-t-il ?

Que ta question soit une prière,

qu’elle soit amour, piété, humble désir.

Qu’elle ne scrute pas avec hauteur la majesté divine,

mais cherche le salut dans les moyens de salut du Dieu de notre délivrance.

Alors l’Ange du grand Conseil te répondra :

Lorsque viendra le consolateur que je vous enverrai du Père,

il rendra témoignage de moi et vous enseignera toutes choses :

toute vérité vous viendra de l’Esprit de vérité.


Qui donc connaît les secrets de l’homme,

si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ?


De même, nul ne connaît les secrets de Dieu, sinon l’Esprit de Dieu.


Hâte-toi donc de communier à l’Esprit Saint.


Il est là dès qu’on l’invoque ; si on l’invoque, c’est qu’il est déjà présent.


Appelé, il vient ; il arrive dans l’abondance des bénédictions divines.


C’est lui le fleuve impétueux qui réjouit la cité de Dieu.


Lors de sa venue, s’il te trouve humble et sans inquiétude,

mais tremblant à la parole de Dieu, il reposera sur toi et te révélera

ce que Dieu cache aux sages et aux prudents de ce monde.


Commenceront à briller pour toi toutes ces vérités

que la Sagesse pouvait dire aux disciples alors qu’elle était sur terre,

mais qu’ils ne pouvaient porter avant la venue de l’Esprit de vérité

qui leur enseignerait toute vérité.


Pour recevoir et apprendre cette vérité,

il est vain d’attendre de la bouche d’un homme

ce qu’il n’a pu recevoir ni apprendre des lèvres de la Vérité elle-même.

Car, selon l’affirmation de cette vérité, Dieu est Esprit ;

et, de même que ceux qui l’adorent

doivent nécessairement l’adorer en esprit et en vérité,

de même ceux qui désirent le connaître

ne doivent chercher que dans l’Esprit Saint l’intelligence de la foi

et le sens de cette vérité pure et sans mélange.


Parmi les ténèbres et l’ignorance de cette vie,

il est lui-même pour les pauvres en esprit la lumière qui éclaire,

la charité qui attire, la douceur qui saisit,

il est l’accès de l’homme auprès de Dieu,

l’amour de celui qui aime, la piété de celui qui se livre sans réserve.


C’est lui qui, de conviction en conviction,

révèle aux croyants la justice de Dieu ;

il donne grâce pour grâce,

et à la foi qui s’attache à l’écoute de la Parole,

il donne en retour la foi illuminée.


[Guillaume de St Thierry - (v. 1085-1148), Le miroir de la foi, 6]

Publié dans Esprit Saint