Nous ne pouvons pas nous sauver sans les autres ...

Publié le par kim-lien

sdf.jpg

Le 13 janvier, une date noire pour la France ? Elle a perdu son triple A. La crise économique !  l’Europe n’est pas épargnée depuis des années. Et maintenant, c’est le tour de la France…
J’appartiens aux petits gens du quotidien, je ne connais pas le triple A. Mais, je comprends que la vie à venir ne sera pas facile.

Dans quelques mois, il y aura l’élection présidentielle. Voter pour qui ? Qui va « dérouiller » dans l’histoire ? Sinon, ce sont  les petits gens, les simples citoyens. Car quand l’état a besoin d’argent, il sait où il peut le prendre.  Dans quelques mois, il y aura la baisse des achats, l’augmentation du prix des matières premières. Si nous voulons rouler en voiture, nous devrons réduire les autres achats. La France ne sera plus un pays riche, mais nous tous, nous deviendrons pauvres.
 

Voilà ce sont quelques  unes des plaintes et des confidences que mon amie m’a exprimé hier. Elle tient un petit commerce dans le quartier. Elle a aussi en tête d’ouvrir son commerce le dimanche, autrement dit une ouverture 7jours sur 7.

Et moi, citoyen lambda, je réponds à cette amie que nous sommes tous dans le même bateau ainsi que tous les partis politiques « Droite Gauche et Autres ».  Espérons qu’ils agiront pour le bien commun du pays et du peuple.

Le bien commun, c’est facile à dire mais jamais facile à réaliser. Le Concile du Vatican II en a bien parlé. C‘est « l’ensemble des conditions sociales qui permettent, tant aux groupes qu’à chacun de leurs membres d’atteindre leur perfection, d’une façon plus totale et plus aisée  (GS 26, § 1 ; cf. GS 74, § 1). Le bien commun intéresse la vie de tous. Il réclame la prudence de la part de chacun, et plus encore de la part de ceux qui exercent la charge de l’autorité. »

Dans les périodes de crise, il nous faut faire spécialement attention au bien commun. J’ai dit à mon amie qu’il ne nous faut pas vouloir vivre isolées, mais avec les autres dans le quartier, nous devons rechercher ce qui est de l’intérêt commun de tous. Cela ne sert à rien si nous continuons à critiquer les politiciens verbalement. Osons nous engager dans des activités qui ont pour but de maintenir la sécurité dans le  quartier, de mettre en œuvre une solidarité avec les faibles, les opprimés …

Il est assez normal qu’elle se fasse du souci pour son avenir, car si elle n’a pas de recettes comment pourra-t-elle payer tous ses impôts. Néanmoins, la chose qu’elle ne doit pas oublier  : c’est le temps de son propre repos. Elle n’est pas chrétienne, elle n’a pas besoin d’aller à la messe le dimanche, mais elle a besoin de vivre avec sa famille et de se reposer aussi.

Le jour de repos est fait pour l’homme et non l’inverse. Notre Seigneur Jésus, lui-même a dit : « le sabbat a été fait pour l’homme et non pas l’homme pour le sabbat ».(Mc 2, 27a)

Quand la vie devient difficile, on a tendance à chercher les solutions comme « travailler plus pour gagner plus ». On oublie alors que chacun ne peut exister sans les autres. Si vous amassez beaucoup d’argents, vous ne pourrez pas vivre tranquillement quand, autour de vous, il n‘y a que des pauvres. Donc, ensemble, nous devons réagir de telle manière que « soit rendu accessible à l’homme tout ce dont il a besoin pour mener une vie vraiment humaine, par ex : nourriture, vêtement, habitat, droit de choisir librement son état de vie et de fonder une famille, droit à l’éducation, au travail, à la réputation, au respect, à une information convenable, droit d’agir selon la droite règle de sa conscience, droit à la sauvegarde de la vie privée et à une juste liberté, y compris en matière religieuse. » (GS 26,§2b)

Que chacun de nous prenne conscience : nous devons disposer une « pierre chaque jour » pour fonder le bien commun, pour développer la société dans la justice, pour maintenir la démocratie afin de vivre chacun vraiment dans la liberté !


Merci à mediabenews pour ce beau dessin

photo:

http://mediabenews.files.wordpress.com/2012/01/h-20-2678919-1326474183.jpg?w=645

Publié dans actualité et vie : KL