La gloire appelle

Publié le par père Jean-Luc

Fleurs-printemps-blanches.jpg

 

La gloire, Jésus en parle beaucoup à ses interlocuteurs dans ce passage de Saint Jean... Elle est en relation avec son Père... mais nous les hommes qu’entendons-nous donc lorsque nous parlons de gloire... La Gloire est du moment, elle se prépare, et elle s’estompe... C’est avec toute cette brassée de significations que nous pourrons revenir au Seigneur et entendre le sens de sa demande propre de Gloire.

 

« La couleur est la gloire de la lumière. » Jean Guitton Mon testament philosophique

Cette première citation donne à la définition de la gloire comme une dimension de « sur-être », d’existence en plénitude ou au moins en « plus » par rapport au quotidien. Un peu comme pour celle-ci... la plénitude...

« La gloire est une plénitude qui dure. » Hubert Aquin Trou de mémoire

Mais ce nouvel état entraine comme une perte de ce qu’il y avait avant, la plénitude présente efface ce qu’il y avait avant, elle s’impose, elle règne... Elle se trouve livrée à un présent sans substance... sans épaisseur... sans perspective...

« Quand vient la gloire, s'en va la mémoire. » Proverbe français

Mais, comme nous pouvons nous y attende, la gloire, cette dimension de « sur-être » entraine aussi de la part des autres un sentiment d’envie... pourquoi lui et pas moi... pourquoi ce surcroit d’existence...

« La gloire excite l’envie. » Alexandre Pothey conte Cours de déclamation

Et en même temps comme un végétal, la gloire, à un moment, perd sa substance, se vide, se fane... Serait-elle arrivée à un sommet d’où elle ne peut que décliner...

« La gloire soudaine se fane très vite. » Proverbe grec moderne

De la même façon, dans cette citation, la gloire se perd, se répand, s’épuise dans la vie commune, le détenteur suit le même trajet que le commun, tout se perd...

« Même la gloire du fleuve s'achève à la mer. » Proverbe russe

Si donc, la gloire, si comme tout, se perd, elle surgit aussi, elle entraine aussi un renoncement, ce « sur-être » demande la perte d’autres aspects de la vie commune, et notamment ce qui fait la parure du quotidien, le bonheur.

« Aucun chemin de fleurs ne conduit à la gloire. » Jean de La Fontaine Les Deux Aventuriers et le talisman

Elle demande de laisser le bonheur du quotidien, de cette vie que l’on décore simplement, modestement,

« La gloire est le deuil éclatant du bonheur. » Madame de Staël

Elle survient donc, de la vie secrète, d’une manière de vivre, d’une attente

« La gloire suit ordinairement ceux qui la fuient. » Charles Rollin

La gloire demande d’avoir été voulue, de s’être tournée vers elle, de s’être dédiée à elle avant qu’elle ne soit...

« La gloire se donne seulement à ceux qui l'ont toujours rêvée. » Charles de Gaulle Vers l’armée de métier

Elle requiert donc l’homme, dans son rêve, dans son action,

« La gloire est un effort constant. » Jules Renard Journal 1887 1892

Héraclite d’une manière toujours concise nous dit comment elle est produite, par la vertu,

« La vertu est la route la plus courte vers la gloire. » Héraclite d'Ephèse Fragments

La gloire de l’instant, la gloire qui est conférée est aussi le fruit d’un cheminement avec une réelle profondeur, profondeur d’un travail sur soi...

 

La gloire de Jésus est elle aussi le fruit d’un cheminement, reconnu au moment même où la reconnaissance par les autres va lui être retirée par les jaloux... moment où sa gloire véritable va éclater, où il manifeste ce qui le fait « sur-être » en notre vie commune, sa relation unique au Père. Croyons à ce qui appelle en nous à la gloire, cet appel est appel à co-créer avec le Seigneur, à être avec Lui.

Père Jean-Luc

Publié dans jeu de citations