La littérature et Dieu

Publié le par Martine

Livres_sports_2.pngDepuis 3 ou 4 ans on parle beaucoup d'un nouvel écrivain français dont les romans sont tous des succès. J'ai lu des articles sur lui, je l'ai vu dans des émissions TV littéraires, les journalistes sont enthousiastes. Il m'a paru sympathique et ayant des choses à dire, ou à écrire. Alors j'ai décidé de lire l'un de ses livres. Puis, le temps est passé et je n'ai rien lu. Il y a peu je vois l'annonce d'une rencontre-débat avec lui dans ma ville et je décide d'y aller. La salle étant petite et prévoyant de l'affluence, je m'y rends bien en avance, ce qui me laisse le temps de "plonger" enfin dans son soi-disant meilleur roman. Le sujet est morbide : des suicides, des accidents, etc. Thèmes hélas fréquents dans les romans à succès de ces derniers temps. En attendant son arrivée, je lis les premiers chapitres. Etonnée, je constate que son style est tout à fait quelconque. Mais cela aussi est une chose fréquente de nos jours, et ce peut quand même être intéressant à lire. Plus loin, je tombe sur la description d'une scène d'amour assez crue et vulgaire. Il n'est pas timide dans ses propos le Monsieur ! Bon ... Je saute quelques chapitres, et à nouveau une autre description tout aussi salace. Puis, encore plus loin, même chose. Je dis alors stop et je referme le livre. Je me demande, assez déçue, ce que je fais là à attendre que démarre la rencontre avec ce bonhomme.

La salle se remplit, essentiellement des femmes visiblement émoustillées, d'autant que les caméras de télévision sont là. Enfin il arrive. Jeune et bel homme, une forte carrure, des yeux superbes. Je le trouve quand même assez négligé sur lui. Voilà donc en chair et en os celui qui écrit les trucs scabreux que je viens de lire ... Et son succès est immense.

Lors de cette rencontre il s'exprime avec gentillesse, une certaine sincérité et honnêteté à mettre à son crédit, mais ce n'est pas un grand intellectuel. Il explique qu'il est originaire d'un milieu modeste et qu'il a un sentiment de trahison d'avoir pénétré "le milieu bourgeois de l'édition". A la fin, lors de la dédicace, beaucoup de femmes se précipitent sur lui avec des regards aguicheurs qui le laissent indifférent et qu'enregistrent les caméras TV. Je remarque en retrait dans un coin de la salle son célèbre éditeur, un homme d'affaire avisé, qui discrètement observe la situation, et cela me fait sourire.

Tout un chapitre de la vie humaine est résumé dans cette aventure. Dernière un soi-disant rêve ou une soi-disante spontanéité il y a du business et des intérêts financiers. Cela ne me choque pas, la gratuité a ses limites et tout cela reste assez honnête. J'ai mieux pris conscience que chaque individu est une personne unique qui avance dans la vie. Les centres d'intérêts divergent d'une personne à l'autre. La mode, l'engouement, l'effet de masse ne sont pas forcément garants de vérité. Chacun de nous doit réfléchir et discerner pour finalement oser être différent, être autre, être soi-même. Et en même temps on ne peut pas rejeter l'autre parce qu'il est différent de nous dans ses pensées ou dans ses mots. Il suffit de garder une juste distance.

Et Dieu dans tout ça ? J'aime à penser qu'il a créé l'homme à son image, qu'il a envoyé son Fils parmi nous il y a 2000 ans et qu'aujourd'hui il observe avec bienveillance ce qui se passe sur terre. Et moi, et vous, nous sommes aujourd'hui dans ce monde-là, dans ces situations si humaines. Alors je suis heureuse d'être en vie, de vivre mon quotidien de femme dans les choses les plus importantes comme dans les plus futiles ou inutiles parce que c'est ça la vie. Et c'est Dieu qui nous l'a donnée.

Source de la photo http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Livres_sports_2.png.