La miraculée de Jean-Paul II

Publié le par Martine de Laburthe

jean-Paul-II.jpg

A l'annonce de la béatification prochaine de Jean Paul II, j'ai immédiatement pensé à Soeur Marie Simon-Pierre. Celle par qui tout cela est arrivé. Sa guérison miraculeuse par l'intercession de Jean Paul II a décidé pour une bonne part l'Eglise à béatifier ce Pape. Et cela m'interroge. Comment peut-elle vivre cette lourde responsabilité ? Quel doit être son quotidien ainsi sortie de l'anonymat ? Sa vie lui a complètement échappé et jusqu'à la fin elle sera "la miraculée de Jean Paul II". J'ai l'impression que le Ciel lui est tombé sur la tête !

 

Alors j'ai regardé sur KTO un entretien qu'elle vient de donner tout récemment http://www.ktotv.com/videos-chretiennes/emissions/nouveautes/entretien-entretien-avec-soeur-marie-simon-pierre/00049462. Et là, je me suis aperçue que j'avais tout faux. J'y ai vu une femme à la fois sûre d'elle et très humble. Elle est sereine et heureuse, bien ancrée dans la simplicité de sa vie. Il faut la voir et l'entendre dans cet Entretien raconter les instants de sa guérison avec beaucoup d'émotion. Avant que cela arrive, elle était habitée par la phrase "Si tu crois tu verras la gloire de Dieu" et elle dit aussi :"Avec la foi tout est possible et j'avais envie de me battre et d'avancer".

J'ai noté quelques étapes qui ont jalonné cette guérison :

- Toute sa congrégation a fait une neuvaine à Jean Paul II pour sa guérison : faire Eglise dans la communion. (Et au passage une remise dans l'actualité de la prière "faire une neuvaine").

- Le 2 juin 2005, elle est dans un immense épuisement, et elle en parle à sa supérieure lors d'une longue conversation. Arriver au bout du bout, être dépouillé de tout. Et le partager avec une autre personne qui lui offre son écoute.

- Dès sa guérison dans la nuit, elle ressent un immense désir d'aller prier devant le St Sacrement et, dans la chapelle, elle ouvre la porte du tabernacle pour être encore plus prés de Jésus. Elle est dans une joie très profonde, et elle prie les mystères lumineux d'après les méditations de Jean Paul II. Voilà un immense concentré de foi et de spiritualité à méditer ...

- Ensuite, elle va rejoindre les sœurs de sa communauté pour participer à l'eucharistie comme chaque jour. Elle est dans la joie et la paix. Puis, elle va tout simplement faire sa journée de travail dans le service de la maternité dont elle a la charge.

Depuis, elle dit que sa vie est complètement différente. "Je suis dans l'action de grâce continuelle et dans une grande intériorité, avec un grand amour pour l'eucharistie, l'adoration et aussi pour le chapelet... Au bout du tunnel il y a toujours la lumière mais on ne sait pas quand. Il faut garder cette confiance et cette espérance."

Et quand on l'interroge sur l'avenir et son rôle dans la béatification de Jean Paul II, elle répond : "J'aurai la grâce du Seigneur en temps voulu, quand ce sera le moment".

Et puis, il y a une autre interview de trois minutes sur KTO http://www.dailymotion.com/video/xgn5lb_soeur-marie-simon-pierre-devant-la-presse_news Elle y rappelle la première parole de Jean Paul II en France : "France, qu'as-tu fait de ton baptême ?" Elle parle de sa guérison comme "d'une grâce que chaque chrétien doit entendre". A sa suite, Mgr Podvin (Porte Parole de la Conférence des Evêques de France) dit : "Ce miracle est un message fort pour la France adressé à tous les chrétiens. Un rappel à tous les catholiques de France pour toujours aller de l'avant... Jean Paul II vient nous ressaisir, il nous dit : que fais tu de l'essentiel... C'est un petit clin d'œil du St Esprit pour l'Eglise de France qui reçoit une interpellation a en faire encore plus."

Et parce que cette religieuse appartient à la congrégation des Petites Soeurs des Maternités, en plein débat éthique, Jean Paul II semble nous interroger sur la place que nous donnons à la vie dans notre société.