La promesse de l'Esprit Saint dans la Bible

Publié le par Jardinier de Dieu

Esprit-Saint.gif

L’écoute attentive de la Parole de Dieu en ce qui concerne le mystère et l’oeuvre de l'Esprit Saint nous ouvre à de grandes et stimulantes connaissances, qui se résument dans les points suivants.

Peu avant son Ascension, Jésus dit à ses disciples : "Et moi, je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis" (Lc 24, 49). Cela s’est réalisé le jour de la Pentecôte, lorsqu’ils étaient réunis en prière au Cénacle avec la Vierge Marie. L’effusion de l’Esprit Saint sur l’Église naissante fut l’accomplissement d’une promesse de Dieu beaucoup plus ancienne, annoncée et préparée tout au long de l’Ancien Testament.

En effet, dès les premières pages, la Bible évoque l’esprit de Dieu comme un souffle "qui planait au-dessus des eaux" (Gn 1, 2) et précise que Dieu insuffla dans les narines de l’homme un souffle de vie (cf. Gn 2, 7), lui donnant ainsi la vie elle-même. Après le péché originel, l’esprit vivifiant de Dieu se manifestera sous différentes formes dans l’histoire des hommes, suscitant des prophètes pour inciter le peuple élu à revenir vers Dieu et à observer fidèlement ses commandements.

Dans la célèbre vision du prophète Ézéchiel, Dieu fait revivre par son esprit le peuple d’Israël, représenté par des "ossements desséchés" (cf. 37, 1-14).

Joël prophétise une "effusion de l’esprit" sur tout le peuple, dont nul n’est exclu : "Après cela – écrit l’Auteur sacré –, je répandrai mon esprit sur toute créature...Même sur les serviteurs et sur les servantes je répandrai mon esprit en ces jours-là" (3, 1-2).

À la "plénitude des temps" (cf. Ga 4, 4), l’ange du Seigneur annonce à la Vierge de Nazareth que l’Esprit Saint, "puissance du Très-Haut", descendra sur elle et la prendra sous son ombre. Celui qu’elle enfantera sera donc saint et appelé Fils de Dieu (cf. Lc 1, 35).

Selon l’expression du prophète Isaïe, le Messie sera celui sur qui reposera l’Esprit du Seigneur (cf. 11, 1-2; 42, 1). C’est précisément cette prophétie que Jésus reprit au début de son ministère public, dans la synagogue de Nazareth : "L'Esprit du Seigneur – dit-il devant ses auditeurs étonnés – est sur moi, parce que le Seigneur m’a consacré par l'onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux prisonniers qu’ils sont libres, et aux aveugles qu’ils verront la lumière, apporter aux opprimés la libération, annoncer une année de bienfaits accordée par le Seigneur" (Lc 4, 18-19; cf. Is 61, 1-2).

S’adressant aux personnes présentes, il s’appliquera à lui-même ces paroles prophétiques en affirmant : "Cette parole de l’Écriture, que vous venez d’entendre, c’est aujourd’hui qu’elle s’accomplit" (Lc 4, 21).

Et encore, avant sa mort sur la croix, il annoncera à plusieurs reprises à ses disciples la venue de l’Esprit Saint, le “Consolateur”, dont la mission sera de lui rendre témoignage, d’assister les croyants, de les enseigner et de les conduire vers la Vérité tout entière (cf. Jn 14, 16- 17. 25-26; 15, 26; 16, 13).

 

Message du Pape Benoît XVI aux jeunes pour la préparation des JMJ à Sydney, le 20 juillet 2007

photo http://preprod.meltem-int.com/marie/blog/wp-content/uploads/2012/05/Esprit-Saint.gif

Publié dans Esprit Saint