Mt 12, 1-8 La vraie fidélité

Publié le par Jardinier de Dieu

263542_10150316470316282_403666586281_9774800_553768_n.jpg

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 12,1-8. Vendredi du 15è semaine du temps ordinaire

En ce temps-là, Jésus passait, un jour de sabbat, à travers les champs de blé, et ses disciples eurent faim ; ils se mirent à arracher des épis et à les manger. En voyant cela, les pharisiens lui dirent : « Voilà que tes disciples font ce qu'il n'est pas permis de faire le jour du sabbat ! »

Mais il leur répondit : « N'avez-vous pas lu ce que fit David, quand il eut faim, ainsi que ses compagnons ? Il entra dans la maison de Dieu, et ils mangèrent les pains de l'offrande ; or, cela n'était permis ni à lui, ni à ses compagnons, mais aux prêtres seulement. Ou bien encore, n'avez-vous pas lu dans la Loi que le jour du sabbat, les prêtres, dans le Temple, manquent au repos du sabbat sans commettre aucune faute ? Or, je vous le dis : il y a ici plus grand que le Temple. Si vous aviez compris ce que veut dire cette parole : C'est la miséricorde que je désire, et non les sacrifices, vous n'auriez pas condamné ceux qui n'ont commis aucune faute. Car le Fils de l'homme est maître du sabbat. »

 

Tout n’est pas permis dans la vie.

Heureusement !

Il nous faut à chacun un système de valeurs dans la vie pour avancer.

Pour nous, chrétiens,

la grande valeur qui oriente tout,

c’est Jésus : sa manière de vivre et sa personne.

A travers ce passage d' Evangile, Jésus nous le rappelle :

il ne s’agit pas de suivre les pratiques aveuglement,

mais il faut écouter la voix de l’Esprit qui anime notre cœur.

Les lois, les règlements humains et religieux sont mis en place

pour servir la vie de l’homme.

La seule loi

que Jésus nous révèle en toute sa vie est l'amour

pour les créatures de son Père.

Seigneur Jésus,

aide-nous à préférer le bien d’un être-humain

à l’observance d’une règle.

Donne-nous la grâce et le courage pour aimer comme tu aimes.

Jardinier de Dieu