Lc 11, 1-4 La prière de Jésus nous oriente dans notre quotidien pour le Royaume à sa suite…

Publié le par père Jean-Luc Fabre

(Une prière qui naît en ce jour de Notre Dame du Rosaire, 7 octobre ...)

Mercredi, 27ème Semaine du Temps Ordinaire

Luc 11, 1-4 Il arriva que Jésus, en un certain lieu, était en prière. Quand il eut terminé, un de ses disciples lui demanda : « Seigneur, apprends-nous à prier, comme Jean le Baptiste, lui aussi, l’a appris à ses disciples. »
Il leur répondit : « Quand vous priez, dites : Père, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne.
Donne-nous le pain dont nous avons besoin pour chaque jour.
Pardonne-nous nos péchés, car nous-mêmes, nous pardonnons aussi à tous ceux qui nous ont des torts envers nous. Et ne nous laisse pas entrer en tentation. »

la-main-negative.jpg 

Commentaire de la photo : La main négative, tapie dans la grotte Chauvet, elle nous appelle à la vraie vie. Marquer pleinement de notre empreinte filiale notre situation, à la suite du Fils bien aimé. Marion Cocquet  © DRAC Rhônes-Alpes/Ministère de la culture http://www.lepoint.fr/culture/les-chefs-d-oeuvre-de-chauvet-05-12-2011-1404181_3.php

 

Cette prière nous donne d’être dans la bonne posture, pleinement présent à notre situation :
  • en considérant notre finalité, l’attente fondamentale de l’humanité, que le Règne de Dieu s’établisse en notre monde, qu’il vienne, que le Nom du Père soit reconnu, glorifié, reconnu comme nous rendant saint par son invocation…
  • en ayant toujours plus conscience de nos vrais besoins, et notamment tous ceux qui sont nécessaires à notre corps, et par extension de tous nos besoins propres pris dans cet axe qui nous donne d’aller vers la vie de tous sans cesse croissante, le pain de ce jour, ce pain quotidien qui a le goût du partage…
  • en ayant aussi le principe de régulation de nos actions, le pardon, qui conduit et réoriente sans cesse notre manière d’agir pour la vie de tous, la nôtre et celle de nos frères et sœurs, ce principe dont tu useras aussi envers nous, ce principe qui ne cesse de rouvrir la situation à sa finalité, à ce qui se cherche en toute situation, le Règne de Dieu…
  • en étant aussi pleinement conscient de notre fragilité pour demeurer dans l’axe de la vie en toute situation, aspiré que nous sommes par nos idées, nos énergies, nos désirs, nos relations et aussi de combien la situation, elle-même, peut présenter des risques de déviation pour notre orientation.
 
Alors, nous te demandons de sans cesse revenir à Toi en la situation même et de pouvoir la vivre pleinement à partir de la relation avec Toi, à la suite de ton Fils. Lui, fait homme, l’a vécue pleinement ainsi, relié à Toi et à nous, traçant ce merveilleux chemin sur lequel nous pouvons nous aussi marcher en nous entraidant tous et chacun…
Cet axe de la vie sur lequel tu nous veux cheminant, prend aussi toutes les couleurs de nos situations, donne-nous de vivre le combat de la foi en la situation, pour que ton Règne se manifeste, que nos frères soient aidés, que chacun devienne celui qu’il est appelé à être… Ô notre Père que nous aimons !
 
La vision qui met en mouvement…
Père, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne.
Le principe qui nous maintient dans l’axe de vie…
Pardonne-nous nos péchés, car nous-mêmes nous pardonnons à tous ceux qui ont des torts envers nous.
La vigilance en notre situation…
ne nous soumets pas à la tentation.
La base concrète de notre vie à respecter…
Donne-nous le pain dont nous avons besoin pour chaque jour

 

…Reprise selon le quadrant…

Père Jean-Luc Fabre