Lc 21, 12-19 Une vie en nous pousse, laissons-la se développer, laissons-la passer en nous et en nos frères !

Publié le par père Jean-Luc Fabre

Luc 21, 12-19 En ce temps là, Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « On portera la main sur vous et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues, on vous jettera en prison, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon Nom. Cela vous amènera à rendre témoignage. Mettez-vous dans l'esprit que vous n'avez pas à vous occuper de votre défense. C'est moi qui vous donnerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront ni résister ni s'opposer. Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d'entre vous. Vous serez détestés de tous, à cause de mon Nom. Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C'est par votre persévérance que vous garderez votre vie. »

- Acclamons la Parole de Dieu

 flagelletion.jpg

« À cause de mon Nom » Une situation qui peut se présenter à tout moment, celle de la persécution. Elle surgit lorsque nous vivons, nous agissons selon la manière du Christ, le Prince de la Vie, et bien plus que les chrétiens peuvent en faire l’expérience, bien plus qu’eux entendent cette voix de la Vie en eux, dans la situation. Mais nous, les chrétiens, nous le vivons en connaissant l’extérieur et l’intérieur de la situation. Une situation où une opposition se fait jour entre un esprit et un autre, celui de Dieu, celui du prince de ce monde, une manière et une autre ...  Nous percevons qu’à travers ces événements, ces affrontements, une autre réalité prend forme. Des liens nouveaux apparaissent, faisant surgir une nouvelle réalité. Nous découvrons surtout un corps qui se constitue au sein de l’humanité, un corps qui ne cesse de croître même dans les difficultés, les oppositions… un corps qui prend aussi la parole, se dit…

« L’occasion de rendre témoignage » La parole qui naît alors en nous est une parole qui naît du corps, de sa vie, de sa croissance, de sa promesse, de sa joie… Une parole qui n’est pas réfléchie, mesurée mais qui dit seulement ce que le corps éprouve, ressent, aspire en recevant la Vie qui se donne à lui… Une parole qui touche juste chez l’autre, une parole qui rejoint toute chair, parce que toute chair est appelée à vivre selon l’Esprit de Jésus. La parole du corps vient donc au plus profond du cœur de l’autre pour lui offrir de changer lui aussi… Nombreux sont les témoignages en ce sens, les retournements qui se font…

« C'est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie ». Alors que faire que de pousser là où nous sommes plantés, comme pour toute vie végétale qui se développe, simplement… La patience donne à cette vie de s’accomplir, de se répandre, de se partager. Peu à peu, sur ce chemin, la vie en moi se découvre comme la vie en toute chair, dès lors je demeure à son service pour qu’elle croisse, c’est bien ainsi que j’obtiens la vie non pour moi mais pour l’humanité, à la suite de Jésus qui n’a eu de cesse jusqu’à la fin de sa vie, sur l’arbre de la Croix, de la donner…

Père Jean-Luc Fabre

Image http://i43.servimg.com/u/f43/11/53/59/59/anonym13.jpg