Lc 9, 18-24 dimanche 19 juin 2016 - Une nouveauté surgit, la recevoir du Fils...

Publié le par père Jean-Luc Fabre

12e Dimanche du temps ordinaire, C

Luc 9, 18-24 Un jour, Jésus priait à l'écart. Comme ses disciples étaient là, il les interrogea : « Pour la foule, qui suis-je ? »  Ils répondirent : « Jean Baptiste ; pour d'autres, Élie ; pour d'autres, un prophète d'autrefois qui serait ressuscité. »  Jésus leur dit : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Pierre prit la parole et répondit : « Le Messie de Dieu. »  Et Jésus leur défendit vivement de le révéler à personne, en expliquant : « Il faut que le Fils de l'homme souffre beaucoup, qu'il soit rejeté par les anciens, les chefs des prêtres et les scribes, qu'il soit tué, et que, le troisième jour, il ressuscite. »  Il leur disait à tous : « Celui qui veut marcher à ma suite, qu'il renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix chaque jour, et qu'il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie pour moi la sauvera. »

 trois roses

« À l'écart ». Tout va très vite pour le Seigneur. Il s’est mis à parler, à appeler, à guérir, à poser des gestes symboliques. Les polémiques sont venues, son propos a trouvé sa consistance auprès des autres. Il est devenu un homme public. Et pour Lui aussi en retour, la réalité prend une nouvelle consistance. Cette situation nouvelle lui donne certainement de lire autrement l’histoire de son peuple où se tient la promesse pour l’humanité… L’écart, la pause, lui donne de retrouver, dans sa situation présente, la relation de fond avec son Père. Dans la prière, il est donné de mesurer percevoir là où je suis, ce que je deviens, de renouer à partir de là une parole plus profonde avec le Père… Ce Père qui ne cesse de donner et de nous attendre, ce Père qui appelle Jésus à se donner pour ses frères, qui lui redit l’horizon de sa vie, son chemin présent aussi pour qu’il devienne chemin d’humanité.

« Le Messie de Dieu ». Jésus s’éveille de sa prière, de ce qu’il a découvert dans sa prière du devenir en cours, il s’ouvre vraiment à ses disciples, désarmé, en attente, il sait que la situation évolue, il cherche à se situer dans ce changement, il cherche à se situer par la parole en retour de ses disciples. La réponse simple, énorme dans sa concision, fuse de la bouche de Pierre lorsque Jésus pose la question plus directement « Et pour vous ». Pierre reconnaît l’énormité de la situation, une situation dont toute l’histoire d’Israël est potentiellement grosse : que le Messie, le Messie de Dieu, soit un jour là présent en notre vie quotidienne… C’est aujourd’hui, c’est pour eux. L’histoire ne dit pas comment il faut se comporter devant cette radicale nouveauté.

chemin_lumiere_21_6_09_m.jpg

« Pour moi » Jésus sait qu’il est le chemin de l’humanité, qu’il a à vivre cette nouveauté dans son identité de Fils de Dieu incarné, dans son humanité, il sait qu’ainsi il ouvre le chemin de vie pour l’humanité entière. Le chemin humain devant lui, son chemin, il en connaît les grandes lignes, elles sont inscrites dans l’histoire de son peuple, dans l’histoire de toutes les cultures. Rejet, jugement inique, condamnation, exécution… Il sait que ce chemin débouchera sur la vie pour tous, la vie qui ne cesse plus, la vie réconciliée, la vie pour la louange… que ce chemin humain ouvrira un chemin d’humanité, parce que ce chemin il le vit parfaitement en lien avec son Père. A travers cela Jésus devient le chemin de l’homme, des hommes, il s’offre à tous les autres, il pourra guider tous les autres sur leur chemin d’humanité dans leurs chemins humains. Ce que Jésus affronte, il ne le retire pas de notre propre chemin humain, mais il se fait notre compagnon, il nous ouvre le chemin d’humanité, le chemin de la Vie.

Avec Lui, en Lui, nous pouvons recevoir toute nouveauté en notre vie. Y trouver le chemin d’humanité…

père Jean-Luc Fabre

image 1 http://blog.femmeactuelle.fr/Upload/Users/390033/UsedImages/e4c5c3cc-4277-4d1f-a437-b07d429a845c.jpg.

image 2 http://www.catholique-sens-auxerre.cef.fr/lacordelle/IMG/jpg/chemin_lumiere_21_6_09_m.jpg