Le coeur de Marie, le Samedi Saint

Publié le par Martine L.

JesusMaryCross-1

Samedi Saint. Jésus est mort. Une mère a vu son fils malmené et insulté par une foule hostile. Elle a vu son fils être torturé puis mis à mort sur une croix. Samedi Saint, jour de grand silence. Le silence et le vide qui suit toute mort. Le cœur d’une mère saigne. Arrêtons-nous un instant. Faisons nous aussi silence en nous, et contemplons avec respect et amour.

Déjà quand Jésus à 12 ans avait quitté ses parents pour aller au Temple, Marie n’avait pas compris, mais « elle gardait tout cela dans son cœur » (Luc 2, 51). Aujourd’hui Marie entend dans son cœur d’une manière toute spéciale les paroles prononcées par son fils un jour sur la montagne des Béatitudes : « Heureux les pauvres de cœur.. Heureux les doux... Heureux les affligés.. Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice... Heureux les miséricordieux... Heureux les cœurs purs... Heureux les artisans de paix... Heureux les persécutés pour la justice... Soyez dans la joie et l’allégresse car votre récompense est grande dans les cieux » (Matt 5,1 – 12). Marie sait que son fils est le Fils bien aimé de Dieu. Au fond de son cœur elle entend les battements du cœur de son Fils qui est auprès de son Père. Le Samedi Saint Marie espère. Marie sait. Marie croit.

Le Samedi Saint, Marie enfante à nouveau. Elle enfante les hommes et les femmes de la Nouvelle Génération. Désormais tous les hommes sont sauvés, la vie éternelle leur est promise par Jésus. De son coeur blessé de mère naît chacun de nous, hommes et femmes d’aujourd’hui, tous frères de Jésus. Le cœur de Marie espère pour nous le Samedi Saint. Aide-nous Marie à nous aussi ouvrir notre cœur à l’amour.

Le Samedi Saint devient un jour d’espérance. Marie est pour nous l’Espérance au milieu des souffrances de ce monde et des souffrances de nos vies quotidiennes. Nous tous qui sommes aujourd’hui dans la tristesse, dans les difficultés, dans l’inquiétude de l’avenir, nous tous qui sommes écrasés par le poids de la vie et les malheurs de notre monde, contemplons Marie le Samedi Saint. Elle comprend nos souffrances, demandons lui son aide. Avec elle, attendons dans l’amour et la confiance les lueurs de l’aube de la Résurrection qui vont bientôt apparaître. Le Samedi Saint, le cœur de Marie sait que son Fils a gagné le combat contre le mal pour nous et avec nous.

Martine L.

Source de l'image : http://i15.photobucket.com/albums/a351/britishgrenadier/The%20Passion/JesusMaryCross-1.jpg