Le destin divin de l'homme

Publié le par Jardinier de Dieu

Nous vivons le carême, nous allons vivre la Semaine Sainte, les jours saints, le Jeudi, le Vendredi, puis la Vigile Pascale et le Grand Jour de Pâques... Nous allons demander à être avec le Christ... Mais nous avons aussi à ouvrir notre intelligence à ce mystère qui vient à nous, qui se manifeste à nous... En ces quelques lignes, le Bienheureux Pape Jean-Paul II nous donne un moyen de mieux comprendre de quoi et comment nous sauve le Seigneur. Il nous indique à quoi notre humanité est appelée par la grâce de l’Union au Christ.

 forsythia-2.jpg

La force de l’union au Christ...

"L'union du Christ avec l'homme est en elle-même un mystère dont naît "l'homme nouveau" appelé à participer à la vie de Dieu, créé à nouveau dans le Christ et élevé à la plénitude de la grâce et de la vérité. Son union avec le Christ fait la force de l'homme et est la source de cette force, selon l'expression incisive de saint Jean dans le prologue de son Evangile : Le verbe a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu " Voilà la force qui transforme intérieurement l'homme comme principe d'une vie nouvelle qui ne disparaît ni ne passe mais qui dure pour la vie éternelle.

Le destin divin de l’homme

Cette vie promise est offerte à chaque homme par le Père en Jésus-Christ, Fils unique et éternel, incarné et né de la Vierge marie " quand vint la plénitude du temps ",c'est l'accomplissement final de la vocation de l'homme. C'est en quelque sorte l'accomplissement de ce "destin" que Dieu lui a préparé de toute éternité. Ce "destin Divin" suit son cours par delà toutes les énigmes, les inconnues, les méandres, les détours du "destin humain " dans le monde temporel.

L’appel du Ressuscité

Si en effet, tout ceci conduit par une nécessité inévitable, malgré la richesse de la vie temporelle, jusqu'aux confins de la mort et à la destruction du corps humain, le Christ nous apparaît au-delà de cette frontière : "Je suis la résurrection et la vie; celui qui croit en moi, ne mourra pas pour toujours ". En Jésus Christ crucifié, déposé dans le sépulcre et ensuite ressuscité,"resplendit pour nous l'espérance de la résurrection bienheureuse, la promesse de l'immortalité future, vers laquelle s'en va l'homme à travers la mort du corps, en partageant avec toutes les créatures visibles cette nécessité à laquelle la matière est soumise."

Jean Paul II. Lettre Apostolique: Tertio millennio Adveniente. Livre de poche. Editeur P. Philippe Laurent sj

Publié dans Pape