Le Maître et la Prière

Publié le par Jardinier de Dieu

Le Maître de la prière (St Cyprien) L’évêque de Carthage, martyr en 258, dans sa Commentaire de la Prière du Seigneur dit : « Le Seigneur nous a enseigné à prier non seulement par ses paroles mais aussi par sa conduite. Lui-même était fréquemment en prière et il nous montre par son témoignage l’exemple qu’il faut suivre. »

jesus-prie.jpg

Qu’y a-t-il d’étonnant, frères bien-aimés, si le Seigneur nous a enseigné une telle prière, si notre Maître a résumé tous nos appels dans ces paroles qui nous sauvent ? Le prophète Isaïe l’avait prédit, lorsque, rempli de l’Esprit Saint, il parlait de la majesté et de la bonté de Dieu : C’est une parole parfaite, dit-il, qui contient toute justice, car, par toute la terre, Dieu fera entendre une parole brève. En effet, lorsque le Verbe de Dieu, notre Seigneur Jésus Christ, est venu pour tous les hommes, il a rassemblé savants et ignorants, pour donner à tout sexe et à tout âge les préceptes qui conduisent au salut. Et il a fait un magnifique condensé de ses commandements, pour que la mémoire n’ait pas trop de difficulté à retenir ; il a voulu qu’on puisse apprendre rapidement ce qui est nécessaire à une vraie foi.

Ainsi, pour enseigner ce qu’est la vie éternelle, il a résumé le mystère de cette vie avec une grande et divine concision en disant : La vie éternelle, c’est de te connaître, toi, le seul lieu, le vrai Dieu, et de connaître celui que tu as envoyé, Jésus Christ. De même il a cueilli, dans la Loi et les Prophètes, les commandements primordiaux : Écoute, Israël, dit-il, le Seigneur ton Dieu est l’unique Seigneur. Et Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. C’est le premier commandement, et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Tout ce qu’il y a dans la Loi et les Prophètes dépend de ces deux commandements. Et encore : Tout le bien que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le aussi pour eux : c’est la Loi et les Prophètes.

Le Seigneur nous a enseigné à prier non seulement par ses paroles mais aussi par sa conduite. Lui-même était fréquemment en prière et il nous montre par son témoignage l’exemple qu’il faut suivre. Il est écrit en effet qu’il se retirait dans les lieux déserts pour prier. Et aussi : Il s’en alla dans la montagne pour prier, et il passa la nuit à prier Dieu. Le Seigneur priait et demandait, non pour lui-même - quelle raison l’innocent aurait-il d’implorer pour lui-même ? - mais pour nos péchés ; il le montre bien lorsqu’il dit à Pierre : Satan a réclamé de vous passer au crible comme le froment. Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne succombe pas. Et ensuite il implore son Père pour tous les hommes lorsqu’il dit : Je ne prie pas seulement pour ceux-ci, mais encore pour ceux qui accueilleront leur parole et croiront en moi : Que tous, ils soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi ; pour qu’ils soient un en nous, eux aussi.

Elle est grande, la miséricorde et la bonté de Dieu en faveur de notre salut ! Il ne se contente pas de nous racheter par son sang, il faut encore qu’il prie pour nous ! Mais voyez donc ce que désire sa prière : comme le Père et le Fils sont un, que nous aussi demeurions dans l’unité.
Commentaire de Saint Cyprien sur la prière du Seigneur,La liturgie des heures, 1980, aelf, paris, p.p. 193-195
Commentaire de la Prière du Seigneur
photo http://a1.img.v4.skyrock.net/a12/muslim-christian-dialog/pics/2030178451_1.jpg

Publié dans Saints