Le pain, fruit de la terre et du travail des hommes

Publié le par père Jean-Luc

champ-de-ble-copie-1.jpg

Le pain est aussi, et avant tout, le « fruit de la terre », qui reçoit d’en haut le soleil et la pluie 

En appui de l’évangile du dimanche 17 septembre 2011…

 Lorsque j’agis peu à peu mon action devient mon tout… et je perds de vue combien mon travail est permis par tout ce qui le précède et l’accompagne. Je puis agir parce qu’il m’est donné ; et donné par Dieu… L’homélie du Saint Père nous ouvre de belles perspectives : comment revenir à notre juste place y compris lorsque nous travaillons. Oublier cette dimension fait tomber la société humaine dans l’injustice. 

« Elle est dure, cette parole ! » (Jn 6, 60) ; elle est dure parce que l’homme tombe souvent dans l’illusion de pouvoir « transformer les pierres en pain ». Après avoir marginalisé Dieu, ou l’avoir toléré comme un choix privé qui ne doit pas intervenir dans la vie publique, certaines idéologies ont visé à organiser la société à travers la force du pouvoir et de l’économie. L’histoire nous démontre, de façon dramatique, combien l’objectif d’assurer à tous le développement, le bien-être matériel et la paix en se passant de Dieu et de sa révélation a signifié en fin de compte donner aux hommes des pierres à la place du pain. Le pain, chers frères et sœurs, est « le fruit du travail de l’homme », et dans cette vérité est renfermée toute la responsabilité confiée à nos mains et à notre intelligence ; mais le pain est aussi, et avant tout, le « fruit de la terre », qui reçoit d’en haut le soleil et la pluie : c’est un don à demander, qui nous ôte tout orgueil et nous fait invoquer avec la confiance des humbles : « Notre Père (…), donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien » (Mt 6, 11). Benoît XVI dimanche 11 septembre homélie de la messe de clôture du 25ème Congrès eucharistique italien, à Ancône [zenith traduction]. 

Oui que le Seigneur accompagne chacun dans cette année qui recommence, qu’Il lui donne, s’il travaille, la juste attitude envers les autres, ses frères, en considérant toujours tout ce qui l’autorise à travailler : la Nature, les autres avec notamment la sagesse accumulée des métiers depuis des millénaires, la santé, la chance…

Source de la photo : http://perlbal.hi-pi.com/blog-images/170325/gd/1235502651/champ-de-ble.jpg

Publié dans jeu de citations